ActualitéPolitique

Sud-Kivu : Ouverture de la session extraordinaire des députés provinciaux sur fond des tensions

La session extraordinaire convoquée en vue de l’élection du nouveau gouverneur et son adjoint a été ouverte ce lundi 21 Août 2017 à Bukavu.

Contrairement aux us et coutumes qui veulent que cela se fasse dans la salle des plénières de l’assemblée provinciale, les cérémonies d’ouverture se sont déroulées dans la salle des réunions du secrétariat exécutif provincial de la commission électorale nationale indépendante Ceni située dans la grand-poste de Bukavu.

Devant près de 30 députés provinciaux, le président du parlement provincial du Sud-Kivu a précisé que seul le point concernant l’élection du gouverneur et son adjoint est à l’ordre du jour. Emile Baleke Kadudu a appelé les députés du Sud-Kivu à la maturité politique et à la Ceni de jouer à l’indépendance.

« Pour ce faire, j’invite les députés provinciaux à faire preuve de maturité politique en tenant compte des enjeux de l’heure, à la Ceni  ,je demande l’indépendance et transparence afin de nous éviter les contestations éventuelles des résultats ».

Le numéro un des députés provinciaux du Sud-Kivu adresse également des recommandations au prochain gouverneur.

« Aux candidats gouverneur et vice-gouverneur qui seront élus, je recommande déjà l’esprit d’initiative et surtout le respect des textes légaux en vue de répondre aux besoins de nos populations. L’assemblée provinciale promet sa franche collaboration pour l’intérêts de nos populations ».

Mais certains députés se sont insurgés contre cette ouverture dans les enceintes de la CENI au lieu du lieu habituel, l’assemblée provinciale.

C’est par exemple, le député, Isaac Bucekabirhi qui pense que le bureau de l’organe délibérant ne devait pas fouir ses responsabilités en délocalisant les plénières à cause du sit-in des agents du gouvernement provincial. Il appelle celui-ci à trouver d’abord des solutions par rapport à leurs revendications afin que les députés continuent la session dans leur milieu naturel.

Même son de cloche chez un autre député provincial, Mugisho Lubala Kaza, élu de Bukavu qui a renoncé lui, à venir à ces plénières aussi longtemps qu’elles se tiendront dans le bureau de la Ceni.

« nous sommes des députés provinciaux ,nous avons un siège et le règlement d’ordre dit clairement intérieur que les députés tiennent leur réunion au siège de l’assemblée et une autre disposition dit que le siège de l’assemblée est inviolable. L’argument qui est avancé aujourd’hui est que le siège de l’assemblée est envahi par les grévistes. Cet argument n’est pas valable. Parce que si que si là il y a des grévistes  ,c’est parce qu’il réclament leurs droits et l’assemblée qui doit défendre la population devrait saisir cette occasion pour exiger son retour dans son siège afin de montrer qu’elle est derrière la population qu’elle doit défendre en l’occurrence les travailleurs qui réclament leur salaire ».

Il affirme aussi qu’il ne reviendra dans cette salle des réunions de la Ceni que pour élire et boycottera toutes les autres activités d’avant élection avec un deuxième argument :

« La Ceni peut déplacer le lieu ou le bureau du vote, ça veut dire le lieu où le scrutin sera exprimé mais il y a aucun texte qui autorise la Ceni à organiser la campagne électorale au sein du bureau de la Ceni car si on dit que nous allons commencer la campagne ici cela veut dire que la campagne se déroulera dans le bureau de vote. C’est une aberration. Moi, je respecte les principes, comme la loi permet à la Ceni de délocaliser le bureau de vote, je serai ici le jour du vote, parce que c’est légal mais je ne serai pas ici pour d’autres activités qui sont illégales ».

De son côté, le rapporteur de l’organe délibérant monsieur David Ombeni Nakabinda estime qu’il n’y a pas de problème par rapport à cette délocalisation.

« Les députés ne peuvent pas être tous d’accord sur un seul point. Lorsque il y a un problème à l’assemblée, le bureau peut décider de délocaliser, nous l’avons fait à l’athénée vous avez été témoins, nous avons été au siège provisoire au niveau de la banque. On a voté les sénateurs ici, on a voté le gouverneur Cibalonza ici .Il n’y a rien d’inconvénients pour que les députés se tiraillent. Il y a des grévistes qui sont là et on ne va pas agir par violence…Il n’y a pas de problème, le vote se passera au bureau de la Ceni », a dit Ombeni Nakabinda.

La Ceni devait en principe clôturer ce lundi 21 l’accréditation des témoins, des journalistes et des observateurs .La campagne électorale s’ouvre quelques heures après  et se passera dans la salle de plénière des députés et l’élection interviendra ce samedi 26 Août 2017 si on s’en tient au calendrier publié par la centrale électorale, la Ceni. cette session extraordinaire qui s’est ouverte  ce lundi se clôture ce 30 Août 2017 ,selon le président de l’assemblée provinciale du Sud-Kivu.

Honneur-David Safari

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer