ActualitéSociété

Sud-Kivu: Les journalistes de Bukavu s’engagent à vulgariser les nouvelles dispositions du code de la famille congolais

Des journalistes de Bukavu  se sont engagés à vulgariser les nouvelles dispositions du code de la famille Congolais, dans leurs émissions et  animations de tous les jours.

C’était au cours d’une conférence de presse organisée par l’association des femmes des médias dans le cadre de son  projet Femme au fone. Une conférence tenue ce mercredi 18 octobre 2017 dans la salle Mont Kahuzi en commune d’Ibanda dans la ville de Bukavu.

Il était question pour les journalistes et organisation féminines présents d’échanger sur les rôles à jouer par les médias et des organisations de défense des droits des femmes pour  améliorer la sécurité des femmes dans leurs foyers en province du Sud-Kivu.

La plus grande et première sécurité pour la femme dans un foyer reste l’enregistrement du mariage à l’Etat civil selon les intervenants qui sont revenus tour à tour sur cette nécessite.

Me Sourire Muhigwa  chargée de plaidoyer  au sein d’Afem a procédé à un exercice de comparaison  des anciennes et nouvelles dispositions du code de la famille congolais relevant des avancées dans la protection de la famille et des époux après la lecture de plusieurs articles de presse conçus par Femme au fone pour parler de la question de la sécurité de la femme dans les foyers surtout en milieux ruraux.

Pour plusieurs organisations de défense des droits de la femme, il est vraiment important que la société soit sensibilisée sur le nouveau texte de loi et ont promis à leur tour accroître les sensibilisations dans leurs organisations respectives car les nouvelles dispositions sont un tout petit peu favorables à l’épanouissement de la femme dans le ménage.

« L’enregistrement des mariages à l’Etat civil sécurise les femmes dans leurs foyers » était le thème  de cette conférence de presse.

Cette activiste, s’inscrivait selon les organisateurs, dans le cadre de la campagne médiatique organisée par le consortium « femme au fone » autour de la même thématique. Étaient présents : Plusieurs organisations de défense de droits de la femme et des journalistes de la presse locale à Bukavu.

Honneur-David Safari

 

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer