ActualitéJusticePolitiqueSociétéUncategorized

Sud-Kivu/Mbobero: le feuilleton sur les concessions entre habitants et Joseph Kabila se poursuit

Une centaine des victimes des démolitions de leurs maisons à Mbobero  s’opposent farouchement à  la mesure les sommant de redémolir leurs maisons d’ici février prochain.

Ces familles l’ont dit ce dimanche 21 janvier au centre Anglican de Bagira lors d’un forum citoyen facilité par la nouvelle dynamique de la société civile en RDC.

Objectif : examiner les nouvelles sommations à démolition de plus de 150 nouvelles maisons d’ici le 10 février 2018 par la division de l’urbanisme.

Les victimes ont aussi fustigé la toute dernière visite du tout nouveau Gouverneur, Claude Nyamugabo sur le site de Mbobero sans aucune communication « responsable de sa part, et pire encore, laquelle visite a précédé les sommations à démolition sus décriées ».

Ils ont unanimement condamné toutes les violations des droits de l’homme et la sur militarisation de Mbobero où, selon eux,  des éléments de la Garde Républicaine se livrent à plusieurs exactions.
Ces victimes ont arrêté trois grandes résolutions pour espérer à une solution en leur faveur.

« Il s’agit de la constitution d’une délégation des victimes pour se rendre à Kinshasa rencontrer le Chef de l’État afin que la crise de Mbobero soit décantée une fois pour toute. Ensuite, l’organisation d’un méga sit-in au cabinet du Gouverneur où un mémorandum adressé au Président de la République sera déposé entre les mains de l’autorité provinciale ; Enfin, l’organisation d’une action d’installation dans des tentes des 45 ménages qui ont subi les premières démolitions il y a plus de deux ans, une manière d’exprimer leur ras-le-bol a l’accaparement injustifié de leurs terres » dit le communiqué de la NDSCI .

.Jean Chrysostome Kijana, président national de la nouvelle dynamique de la société civile, a invité les victimes de ces démolitions à rester solidaires pour résister et défendre leurs droits.

Message relayé par Le Docteur Désiré Alumeti, Président du comité des victimes de Mbobero qui a salué à sa juste valeur cette approche citoyenne de la NDSCI et a invité la communauté de Mbobero / Kagabi à faire preuve de solidarité et d’engagement citoyen afin que leurs droits soient respectés.
« Ainsi, un message d’encouragement et de soutien a été formulé à l’endroit du Dr Charles Kachungunu pour avoir eu le courage de reconstruire son hôpital, malgré sa délocalisation à Murhesa après la destruction méchante par le gouvernement congolais, un véritable crime contre l’humanité » lit-on dans le communiqué de la NDSCI.

En février 2016, Le gouvernement provincial du Sud-Kivu a alors démoli, plus de quarante maisons d’habitation, sur le site de Mbobero, en territoire de Kabare.

L’exécutif provincial indiquait alors qu’il s’agissait des maisons construites sur un site privé appartenant au président de la République et que les victimes avaient été plusieurs fois sommées de déguerpir

La NDSCI qui suit ce dossier quant à elle indique que c’est impossible que ces concessions appartiennent au président Kabila  « étant donné que ce dernier a acquis sa concession, il n’y a que quelques années alors que ces paysans sont là depuis des décennies bien avant même que le Président soit né ».

Adonis Lubambo

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer