Bukavu: le collège de l’Isp favorable au paiement des frais académiques au taux de 920 francs mais privilégie le dialogue

Le collège des étudiants de l’Isp Bukavu est favorable au paiement des frais au taux de 920 francs Congolais tel que fixés par le ministère de l’enseignement supérieur et universitaire.

Dans une assemblée générale avec les étudiants de cette institution ce mardi 13 février, le porte-parole de l’Institut supérieur pédagogique de Bukavu a demandé à ses camarades d’être patients et de ne pas recourir à une quelconque action pouvant mettre en péril l’année académique en cours surtout dans une institution qui a connu un retard dans son horaire.

Pour Bahati Rubango Fiston, la mesure du ministre ramenant le paiement des frais au taux de 920 francs congolais est à saluer et elle doit être appliquée mais tout doit se faire par le dialogue.

« Nous avons salué la mesure et nous demandons que cette mesure soit appliquée mais nous à l’Isp nous avons constaté que nous sommes dans une situation particulière ; une situation qui ne nous permet pas de perdre encore une seule minute et ensemble avec les étudiants nous avons émis le vœux de voir les activités se dérouler à l’Isp normalement, faire un petit silence et observer pour voir ce qui va se passer. Si le taux est appliqué ici en province, assurément que nous demanderons mais nous ne voulons pas vraiment que les choses dégénèrent, que les manifestations se passent ici chez-nous parce que ça risque d’impacter négativement sur notre formation et sur l’année académique. Pour les étudiants de l’Isp nous voyons plus l’année académique plus que le taux de change » a dit à laprunellerdc.info monsieur Bahati Rubango Fiston.

Cette déclaration du porte-parole de l’Isp Bukavu est soutenue par tous ses paires des institutions publiques de Bukavu qui demandent  aux étudiants de garder confiance en leurs représentants qui s’occupent de la situation.  Ces porte-paroles des institutions publiques de Bukavu renseigne qu’ils sont en pourparlers avec les responsables des institutions pour trouver des solutions à l’avantage des étudiants.

Ils découragent toute forme d’instrumentalisation et de tentative de récupération politicienne de la mesure du ministre dans le but de déstabiliser les activités académiques cette année.

Esther Kanga

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *