Uvira: le messager du peuple exige la libération du journaliste Toyi Mirefu

Le journaliste Toyi Mirefu Théodore de la radio le Messager du peuple d’UVIRA a été arrêté dans la soirée de ce lundi 12 février 2018 par les éléments des forces armées de la République Démocratique du Congo.

Son unique péché c’est d’avoir filmer la scène du crime de braquage qui a mal tourné à Mulongwe à la société Vodacom. Un drame qui a fait deux morts. “Le procureur lui reproche d’avoir filmer alors qu’il était en pleine enquête” dit son organe de presse.

Le chef des programmes de la radio le Messager du peuple d’Uvira, Elie KALEMBIRE renseigne que le journaliste vient de passer la première nuit en prison de l’auditorat militaire de garnison d’Uvira et exige sa libération immédiate.

“Nous exigeons sa libération, il ne faisait que son devoir, et il n’a enfreint aucune loi ni commis aucune infraction” dit monsieur Elie Kalembire dans un message relayé sur les réseaux sociaux.

Deux personnes sont mortes dans l’après-midi de ce lundi 12 février 2018 ers 16 heures dans l’attaque d’un véhicule d’une maison de Télécommunication située à Mulongwe. Selon Canal futur Bukavu, des bandits munis des grenades et des fusils Ak47 sont arrivés au bord d’une moto et ont jeté une grenade sur le véhicule vodacom qui voulait faire mouvement vers la banque.

Le bilan provisoire fait état de 2 morts dont un agent de fbn bank et l’un des malfrats

Honneur-David Safari

 

partager cet article
Share on Facebook
Facebook
31Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *