ActualitéJusticePolitiqueSociétéUncategorized

Sud-Kivu : même les mouvements citoyens adhèrents déjà à l’utilisation de la machine à voter selon Gaudens Maheshe

Le secrétaire exécutif provincial se réjouit de l’adhésion à l’utilisation de la machine à voter par les couches sociales et politiques de la province du Sud-Kivu.

Gaudens Maheshe l’a dit le vendredi 16 février dernier au cours d’un point de presse sur l’état d’avancement du processus électoral  au secrétariat exécutif provincial de la Commission électorale nationale Indépendante, CENI.

« Nous avons vu que la machine à voter a été expérimentée, jusque là les journalistes, la société civile et acteurs politiques qui étaient sur les deux lieux de sensibilisation ont trouvé que cette machine donne des bons résultats. Nous avons reçu dans notre bureau des membres de la Lucha, du mouvement réveil des indignés qui adhèrent finalement à l’utilisation de la machine à voter. Nous avons vu également des grands professeurs qui ont adhéré à son utilisation lors des sensibilisations » a dit Gaudens Maheshe, très confiant.

A propos de la machine à voter  pour les habitants non lettrés, des handicapés et d’autres citoyens habitants des coins les plus reculés, le SEP explique que  les sensibilisations  seront élargies  en leur faveur  et / ou se faire accompagner  d’ un  témoin de leur choix pour leur servir de guide.

«  Le souhait de la CENI est que le consensus  dégagé depuis le 31 décembre 2016 au tour du processus  électoral, il aurait  fallu  que ce consensus  continue  jusqu’au bout » renchérit  Maheshe.

Concernant la fin de la revision du fichier électoral, le secrétaire  exécutif provincial de la CENI , indique que la   commission électorale a dépasser  le 100% d’électeurs jusqu’à  atteindre 111,9% d’enrôlés dont 52% d’hommes  et 48% des femmes au niveau  national et dans  la province du Sud-Kivu, 100 ,57% avec 49% d’hommes  et 51% des femmes.

A cet effet, « nous n’ avons jamais   cessé  d’encourager les femmes  pour leur preuve de beaucoup  d’intérêt  et de beaucoup  d’abnégation  à aller  se faire  identifier  comme des électrices . Nous souhaitons  qu’elles puissent  faire  de même  pour le vote afin qu’elles  soient valablement exprimées, que ce jour-là de vote soit un jour de fête pour elles » a dit ce responsable provincial de la CENI.

Jonas  Kasula Arsène

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer