Actualité

Sud-Kivu : un groupe d’acteurs sociopolitiques propose la scission de la province en deux

Une dynamique pour demander la scission de la province du Sud-Kivu en deux parties a débuté depuis quelques temps, après le débat commencé au Nord-Kivu.

Dans ce mouvement, (du moins la partie visible) on y trouve en partie des acteurs politiques de la majorité au pouvoir et même ceux qui ont été responsables des portefeuilles ministériels  ou participé à la gestion de la chose publique dans les précédents gouvernements provinciaux.

Des élites qui ont une expérience de la gestion de la chose publique et qui ont longuement travailler avec le système en place et qui pensent que à des problèmes de gestion  « dynastique » de la province, à des questions, d’après eux, d’exclusion de certains groupes dans la gestion de la chose publique, la discrimination, il faut le démembrement de la province du Sud-Kivu qui serait une réponse pour permettre à toute les communautés de se retrouver dans les services publics, dans les infrastructures, le développement, la paix et la sécurité de leurs territoires.

Leur formule : diviser la province en deux à savoir la province Elila avec comme chef-lieu Uvira et la province Kivu  Central avec comme chef-lieu Bukavu.

La province Elila aurait comme territoires, Uvira, Fizi, Mwenga, Shabunda et celle du Kivu Central aurait Idjwi, Kalehe, Kabare et Walungu.

Ladislas Muganza, ministre provincial honoraire, ancien cadre du Rassemblement Congolais pour la Démocratie, RCD et aujourd’hui cadre du parti présidentiel le PPRD est l’un d’entre eux. Il estime que ce débat n’est pas tabou et qu’il doit être entamé. C’est pour cela qu’il a rencontré le Bureau de Coordination de la Société Civile du Sud-Kivu ce vendredi 1er Juin pour lui faire part de ce projet.

A lire aussi: http://www.laprunellerdc.info/2018/06/01/sud-kivu-la-societe-civile-dit-non-a-lidee-de-scission-de-la-province/

D’ailleurs une pétition est déjà envisagée par les concernés pour demander l’adhésion de la population à ce projet.

Cette idée arrive alors que les mêmes ambitions ont commencé au Nord-Kivu voisin avec un groupe se  réclamant du peuple Hutu demande la scission de cette province. Des forces vives de cette province ont aussi commencé une pétition pour dire non à cette proposition.

Florence Ashuza

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

9 commentaires

  1. Quelle épidémie au kivu ? Encore au sud kivu C’est les nande ? Voyez vous pas que le Rwanda manipule les hutus qui sont un peuple naïf éternel aussi bien

    1. je vois que les gens blaguer menant avec le grand kivu, je dit non noon nooon, et je repete encor non à la division de ma province sud kivu, na mwenye ata lumwa ata tusikiya ju iko sa atujuwe mzuri.

  2. A mon avis, je pense que la société civile quelques soient leurs conseils elle connaît ce que la constitution prévoit dans son Art 27 tout congolais a le droit d’adresser individuellement ou collectivement une pétition a l’autorité publique qui y répond dans les trois mois ,nul ne peut faire l’objet d’incrimination ,sous quelque forme que ce soit ,pour avoir pris pareille initiative. Et dans cette déclaration on a essayé de montrer les causes majeures qui fait à ce que l’on puisse réclamer la division en deux de la province du Sud-kivu. Merci

  3. Toujours dans le fil d’idée, la constitution de la RDC prévoit également la création des nouvelles provinces dans son article 4 : de nouvelles provinces ou entités territoriales peuvent être créées par démembrement ou par regroupement dans les conditions fixées par la const et la loi. Voilà pourquoi

  4. Non,Le Sud-kiv Est Trop Petit Pourquoi Le Divisé En Deux?. Ce Le Problème Des Autorités Qui Après Avoir Passé Au Pouvoir Ils Oubli Leurs Dévoirs Au Population.

  5. A ce moment, le Kivu-Central serait parmi les plus pauvres des provinces du pays! Elila par contre régorge des terres arables et des sous-sols richissime! ça serait une source de conflit dans le long terme.! A mon avis, la classe politique doit se concerter pour une solution alternative. Le pays connait beaucoup de problèmes pour l’instant.

  6. C’est ne pas à dire que c’est tout hutu au nord-kivu ,qui veut ce genre de manipulation,nous devons jure de nos droits et dire non à la scission de notre province .hutu % ,dechiffrons le code emblematique de la division provinciale ,je souligne qu’à toute action il faut une reaction,la parole que je prononce a la force . L’UNION FAIT LA FORCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer