RDC: des députés AFDC désavouent clairement “l’initiateur” Bahati Lukwebo

C’est une déclaration qui vient confirmer un malaise profond au sein de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo AFDC après des déclarations de soutien venant de la fédération du Sud-Kivu.

Ce mercredi 20 juin, Plusieurs députés ont clairement désavoué monsieur Bahati Lukwebo, autorité morale de ce parti et qui se présente actuellement comme son président.

La pomme de discorde c’est bien des décisions signées par le ministre Lukwebo comme constatant l’auto exclusion de certains cadres en tête desquels Placide Tshisumpa et Joseph Kokonyangi. Des décisions qui créent la cacophonie, selon les élus AFDC.

Ces députés rappellent que la fonction d’un membre du gouvernement est incompatible avec celles d’un chef d’un parti politique.

« Constatant que les faits et actes de l’initiateur du parti, son excellence Monsieur Bahati Lukwebo caractérisés par les exclusions et auto-exclusions des cadres sans référer aux organes habilités créent la cacophonie au sein du parti ; précisons que contrairement à la charte  de la Majorité présidentielle qui reconnait au président de la République Joseph Kabila la qualité de L’autorité morale de la MP, les instruments juridiques de l’AFDC(Statuts et Règlements intérieur) ne reconnaissent à personne la qualité d’autorité morale du parti, rappelons que les camarades Placide Tshisumpa et Joseph Kokonyangi ont été élus respectivement président national et 3ième vice-président lors du deuxième congrès du parti organisé à l’hôtel Béatrice en décembre 2015, conformément à l’art. 97 alinéa 2 de la constitution qui rend incompatible les fonctions du membre du gouvernement avec toute responsabilité au sein d’un parti politique, son excellence Monsieur le ministre Modeste Bahati Lukwebo n’a plus le pouvoir d’engager le parti… » lit-on dans la déclaration.

Ceux-ci concluent que « ni le ministre Modeste Bahati Lukwebo ni le directoire national actuel ne peut plus engager le parti » et exigent la création d’un comité de crise.

 « Par voie de conséquence, nous députés élus de l’AFDC, en notre qualité de membre du directoire national et co-fondateurs du parti, demandons que soit constitué un comité de crise pour clarifier l’épineuse question de gestion du parti en prélude du processus électoral, demandons à la majorité présidentielle notre famille politique de tirer toutes les conséquences de cette situation confuse» indique la déclaration.

Un malaise est visible depuis quelques temps au sein du parti politique AFDC depuis l’exclusion du ministre Kokonyangi de ce parti politique de la MP par Bahati Lukwebo. Kokonyangi avait indiqué, quelques heures après son exclusion, qu’il n’avait qu’un seul chef, Joseph Kabila. Des messages de soutien à l’un ou l’autre camp pullulent dans des médias et sur les réseaux sociaux.

L’AFDC et alliés, est la deuxième force de la majorité présidentielle au pouvoir et plusieurs suspectent Bahati Lukwebo de s’éloigner petit à petit de sa famille politique. Des accusations qu’il balaye continuellement. Va t-on vers un dédoublement de l’AFDC avant les prochaines élections ou vers un bras de fer entre cadres? Les prochaines heures seront décisives.

Eric Shukrani

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

2 thoughts on “RDC: des députés AFDC désavouent clairement “l’initiateur” Bahati Lukwebo

  1. Je me demande combien des deputes ont ecrit cette lettre sur les 19 que comptent l’AFDC? La prunelle n’a pas ete precise cette fois::::

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.