ActualitéPolitiqueSociétéUncategorized

Sud-Kivu: la Fédération du MLC digère très mal l’invalidation de Bemba à la présidentielle

Le mouvement pour la libération du Congo MLC, Fédération du Sud-Kivu dénonce  la décision de la commission Électorale Nationale Indépendante, CENI portant annulation de la candidature de Jean Pierre Bemba à la présidentielle du 23 décembre et promet d’introduire un recours à la cour constitutionnelle pour attaquer cette décision de la CENI.

Dans une interview avec un journaliste de Laprunellerdc.info, le secrétaire fédéral et chargé des questions juridiques au sein du MLC regrette de voir comment la CENI a assimilé la subornation des témoins à la corruption et pourtant la loi électorale est claire là-dessus.

Me Joseph Amzati car c’est de lui qu’il s’agit, laisse entendre que la CENI s’est comportée en juge et partie en prenant cette décision.

Il appelle toute la population Sud-Kivutienne en général et les sympathisants du MLC à la retenue et promet introduire un recours par le biais de sa hiérarchie pour attaquer cette décision de la CENI et remettre son président et tout le parti dans leur droit.

« Nous, au niveau du MLC, nous avons appris cette décision avec beaucoup d’amertume mais la lutte continue. La CENI ne devait pas se substituer à ce stade comme juge et partie car la seule raison que la CENI avance  est que Jean Pierre Bemba est condamné pour subornation des  témoins et que subornation des témoins est  assimilable à la corruption tel que prévu au point trois(3) de l’article 10 de la loi électorale. C’est  là où nous nous acharnons contre cette décision de la CENI. Et donc la CENI ne devait pas assimiler la subornation des témoins à la corruption car la loi électorale est claire là-dessus. On ne parle pas de subornation des témoins mais on parle plutôt de la corruption et donc la CPI n’a pas condamné Jean Pierre Bemba au 1er degré pour corruption mais c’était pour subornation des témoins pour une peine d’une année de servitude pénale et pourtant Jean Pierre Bemba a été déjà acquitté pour le fait de crime de guerre et crime contre l’humanité. C’est pourquoi un recours doit être introduit devant la cour constitutionnelle pour s’attaquer à cette décision de la CENI » fait savoir Me Joseph Amzati

La commission électorale nationale Indépendante CENI a publié vendredi dernier  une liste de cinq candidats qui  ne sont pas éligibles à la présidentielle du 23 décembre parmi eux, le nom du Président du MLC Jean Pierre Bemba.

Une décision qui crée protestation et colère au sein de la classe politique de l’opposition qui attribue la manœuvre à  la majorité actuelle au pouvoir, qui tente selon les voix critiques à aller aux élections sans les différentes têtes d’affiche de l’opposition Congolaise. Des élections prévues en principe en Décembre 2018.

    Jonas Kasula Arsène

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer