Uvira: 3 personnes enlevées ce mardi 4 septembre dans la plaine de la Ruzizi

3 autres personnes dont un homme et deux femmes ont été enlevés le matin vers 6heures de ce mardi 4 septembre 2018, entre Luberizi et Bwegera dans la plaine de la Ruzizi.

Parmi eux, Mbale un transporteur  très connu effectuant des trafics entre Kamanyola  et Uvira avec sa Mitsubishi.

Selon les sources de la Nouvelle Société Civile Congolaise Sud du Sud-Kivu, les ravisseurs parlaient Kirundi.

Claude Misare appelle à la mobilisation pour sauver ces différentes personnes qui tombent dans les mains des bandits et qui sont délaissées par les autorités à tous les niveaux.

Cet enlèvement survient quelques jours après un autre à Kiliba ONDES contre deux  agents de la Direction Générale des Douanes et Accises au poste frontalier de Vugizo. Ils sont encore dans les mains de ces ravisseurs qui exigent 15.000 dollars pour leur libération, selon Claude Misare.

Ces genres d’enlèvement battent record ces derniers mois dans la plaine de la Ruzizi où les familles de Monsieur Aimable Masumbuko président de la Société Civile Forces Vives plaine de la Ruzizi et le chef de localité de Mutarule sont jusqu’ici sans leurs nouvelles alors qu’ils étaient partis remettre une rançon pour faire libérer des otages, il y a plus d’une semaine. Le deuil a déjà commencé dans leurs familles.

« Je porte à la connaissance de l’opinion Uviroise, nationale et internationale que les chances de retrouver les deux amis portés disparus mardi 21 Août 2018 lors du processus de remise de rançon au groupe armé Kivuwe Songa ravisseurs des agents OVD sous-traitance du consortium Zoa, Search et IRC, reste très réduites car hier 1er septembre, les jeunes accompagnés des FARDC se sont déployés dans la brousse et n’ont rien trouvé (ni corps ni tombe) les familles se prêtent pour l’organisation des deuils » disait André Byadunia Mashaka, président de la jeunesse d’Uvira.

Le nouveau commandant de la 33ième Région militaire, le Général Major Akili Muhindo Mundos a promis de se pencher sur ces cas d’attaques et d’insécurité dans toute la province et particulièrement dans la plaine de la Ruzizi.

Des attaques qui inquiètent habitants et notables de cette partie de la province où les groupes armés à caractère tribal et communautaire font la loi.

La Rédaction

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

One thought on “Uvira: 3 personnes enlevées ce mardi 4 septembre dans la plaine de la Ruzizi

  1. Pouvons-nous espérer à quelque chose de réalisable pour mettre fin à ces genres d’exactions dans un pays où l’autorité de l’Etat se révèle en pleine dormance? Finalement, quelle est la priorité de nos dirigeants sinon la sécurité du peuple d’abord et leurs biens. C’est vraiment déplorable !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.