ActualitéPolitiqueSécuritéSociétéUncategorized

Au moins 500 morts au Sud-Kivu depuis l’arrivée de Nyamugabo : Sajecek parle d’un bilan « de la honte »

11 Octobre 2017-11 Octobre 2018, une année déjà depuis que la prise des commandes de la province par l’actuel Gouverneur Nyamugabo.

Les acteurs sociaux et politiques continuent à donner leurs avis par rapport à la gouvernance en province depuis la venue de l’actuel Gouverneur Claude Nyamugabo.

Pour l’organisation Sajecek Forces Vives, à son investiture, Claude Nyamugabo semblait donner un espoir à toute la population de la province « hélas les actions n’ont pas suivi  les promesses » regrette Robert Njangala.

Celui-ci avance un bilan d’au moins 500 personnes tuées et plus de 201 autres enlevées sur toute l’étendue de la province.

 » Une année de Claude Nyamugabo à la tête de la Province du Sud-kivu, c’est un bilan de la  honte pour son gouvernement. Du point de vue de la sécurité, il avait promis de faire de la sécurité son cheval de bataille, mais pendant ses 12 mois la province a enregistré plus de 513 personnes tuées, plus de 931 maisons attaquées, 201 cas d’enlèvement et plus de 40 cas de justice populaire.  Sur le plan infrastructures, l’actuel gouverneur n’a jusque-là entrepris que la réhabilitation de la route place de l’indépendance-Amsar, une route dont les travaux évoluent à pas de tortue et rien ne rassure d’ailleurs qu’elle sera terminée.  Signalons que la construction du stade de Nyantende, la construction de la route frontière Ruzizi II- Major vangu, la route ISGA et la route nationale numéro 2 sont des initiatives de son prédécesseur. La vie socio-économique de la population ne cesse de se détériorer.  Les arriérés des agents de l’ancien gouvernement n’ont jamais été apurés. Les différents territoires ne bénéficient d’aucune action du gouvernement.  Quel malheur d’être gouverné par une autorité sans initiative et sans action concrète ! » regrette Njangala.

Celui-ci dénonce également ce qu’il qualifie d’enrichissement de la famille de l’actuel gouverneur au détriment du grand nombre.

 « Pendant que la population continue à souffrir de la mauvaise gouvernance, l’actuel gouverneur voit une occasion en or pour s’enrichir avec sa famille.  A son actif, l’on note le recrutement des membres de sa famille, le remplacement d’Abbas Kayonga par Damien Nyamugabo, grand frère du gouverneur. Également l’on peut noter la traque de l’importation de la bière Amstel, ce qui ne serait pas mauvais si s’était pour promouvoir les industries locales et renflouer le trésor public, malheureusement c’est une occasion pour l’actuelle autorité provinciale de faciliter un membre de sa famille restreinte à avoir un monopole sur l’importation de cette bière. La gouvernance Nyamugabo pendant cette année écoulée, a  montré  ses limites et révèle bien la personnalité de l’actuel locataire de Nyamoma.  Rien à attendre de lui, ses priorités sont ailleurs et non le quotidien de la population » accuse Njangala.

Toutes nos tentatives pour avoir la réaction du Gouverneur n’ont pas abouti. Mais au cours d’un entretien avec nos confères de la RTNK Bukavu Claude Nyamugabo est revenu sur plusieurs points de son bilan en un an.  Celui-ci s’est vanté pour son action depuis son avènement à la tête de la province. Nous reviendrons sur le bilan donné par Claude Nyamugabo dans nos prochaines livraisons.

La Rédaction

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer