ActualitéSociété

Fizi: un serpent de plus ou moins 8m découvert au domicile d’une famille à Baraka

Un gros serpent, long de plus de 8 mètres de la famille du Python Royal a été découvert dans une famille dans le quartier AEBAZ 1 dans la cité de Baraka en territoire de Fizi le dimanche 7 octobre 2018.

Selon le magazine « Ongea » du programme Internews, ce serpent inoffensif se nourrissant des porcs et des poules, a été gardé en cachette par le propriétaire depuis près de 6 ans.

Selon la même source, le propriétaire de ce gros serpent est décédé depuis longtemps lors des combats entre les FARDC et les Maimai dans la presqu’île d’Ubwari. Les membres de la famille ont continué à l’entretenir, comme dans le passé.   Depuis, le serpent est resté dans les mains d’un officier des FARDC du 2ième bataillon du 3301 Régiment basé à Baraka.

Ce sont les habitants du milieu qui ont découvert le reptile après la sortie dans sa cage à cause de la famine, n’ayant pas reçu son repas mensuel. C’est là qu’ils ont suivi sa destination et ont décidé de faire appel aux forces de sécurité.

 « Nous avons dépêché les services de sécurité après avoir parlé avec les responsables du territoire, et ensemble avec le chef de secteur,  tous les services de sécurité et l’ICCN et l’environnement nous sommes arrivés très tôt et nous avons décidé que la chose soit envoyée au poste de police. Celui qui prenait soin de ce serpent nous a dit qu’il appartient à son défunt fils qui l’a amené du Kasaï » dit un officiel qui est venu dans la délégation.

L’Institut National pour la Conservation de la Nature voudrait placer ce reptile au Centre de recherche en sciences naturelles de Lwiro.

Adonis Lubambo

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

2 commentaires

  1. Je voudrai comprandre pourquoi ont garderai cet animal qui mange plus de nouriture que les hommes, que peuple sauffre part la famine et la guere.

  2. Si le défunt propriétaire de l’animal se venge sur les vivants à causes de cette délocalisation, les conséquences seront facheuses. Pensez y avant le pire car à Baraka les forces surnaturelles sont une réalités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer