ActualitéCultureSportUncategorized

Stade de la Concorde de Kadutu: la gifle signée Linafoot!

« Nous sommes au regret de vous informer, que suite au mauvais état de l’aire de jeu du stade de la concorde dans la commune de Kadutu, nous sommes dans l’obligation de délocaliser les matchs de la Vodacom ligue 1 et ligue de la saison 2018-2019 qui y sont programmés pour le stade de l’Unité dans la ville de Goma. » Voilà le message contenu dans la lettre de la Ligue Nationale de Football (LINAFOOT)  envoyé à l’EFBUK ce 17 octobre 218.

Cette lettre signée par José Ndayoyi Mawa premier vice-président et Emmanuel Kande Kalombo secrétaire national de la LINAFOOT  sonne comme une gifle infligée à la population du Sud-Kivu par cette institution.

La LINAFOOT avait-elle raison d’en arriver là? Voilà la question qui revient sur les lèvres de tout sportif de la province. Mais vue la situation actuelle du stade de Kadutu, tous se mettent d’accord que ce stade est un danger pour la population sportive de Bukavu.

Le terrain de jeu en terre devient impraticable surtout pendant la pluie où l’eau inonde l’aire de jeu. Les murs du stade présentent des fissures et peuvent s’écrouler à tout moment. Le vestiaire de cette enceinte sportive dégage des odeurs de putréfaction. Ceci amène certaines équipes de rester sur l’aire de jeu pendant la mi-temps.

Comment ce stade, le seul que possède la ville de Bukavu peut être dans cet état? Nombreux sportifs confirment que le stade de Kadutu fait partie des stades qui font entrer beaucoup d’argent au pays. Ils n’ont cessé de décrier la megestion qui caractérisait le comité de gestion du stade. L’ex ministre de sport Isaac Buchekabiri avait même suspendu le comité précédent mais apparemment la situation reste à désirer.

Le gouverneur du Sud-Kivu avait promis la couverture de l’aire de jeu par une pelouse synthétique. Il avait même annoncé qu’un compris avait été trouvé avec la MONUSCO pour la construction des murs mais rien jusque-là.

Voilà qu’aujourd’hui la LINAFOOT décidé délocaliser le championnat pas dans un territoire de la province mais plutôt dans la province voisine du Nord-Kivu.

Il faut dire que la province du Nord-Kivu est un district du grand Kivu qui comprenait aussi le Maniema et le Sud-Kivu où se trouvait le chef lieu qui est Bukavu. Mais voilà aujourd’hui Bukavu qui se délocalise vers Goma. La honte ne tue pas dit-on.

Le Sud-Kivu à produit autant des ministres que les deux autres et même un ministre national de sport aujourd’hui gouverneur de la province. Il est incompréhensible que la province reste à la traîne et fasse honte à ses habitants.

Même si la LINAFOOT dans sa correspondance informe que le championnat ne sera délocaliser qu’à partir du mois de novembre 2018, cette lettre vient mettre à nu le problème qui gangrène la province à savoir l’égoïsme, la division et le tribalisme avec comme point de chute l’intérêt personnel.

 Thomas Uzima

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer