ActualitéSécuritéUncategorized

Fizi : le ministre Ambatobe et sa délégation échappent à une attaque à Pemba

Une somme d’argent et plusieurs téléphones portables emportés par des bandits armés non autrement identifiés. C’est le bilan de l’attaque d’un véhicule survenu à Pemba, localité située dans le secteur de Tanganyika en territoire de Fizi. Il s’agit d’un véhicule de marque Fuso qui provenait d’Uvira en direction de la carrière minière de Misisi en territoire de Fizi. Ce véhicule avait à son bord plusieurs passagers et des marchandises.

La délégation du ministre congolais de l’environnement Ami Ambatobe Nyongolo qui revenait d’une mission de sensibilisation dans différentes localités du territoire de Fizi n’a pas été épargnée de cette attaque. Contacté à ce sujet le major Mahoye Rugondera Joseph du 3305 e régiment basé sur le lieu souligne que la délégation du ministre congolais de l’environnement a réussi à maitriser ces malfaiteurs.

«Le ministre Ambatobe Nyongolo était en mission de sensibilisation. Il venait de quitter Mboko en direction d’Uvira. Lorsqu’il est arrivé à Pemba, il a rencontré des bandits armés non autrement identifiés en train de voler un camion des commerçants en direction de Misisi. C’était aux environs de 20 heures 30 minutes. Lorsque le premier véhicule de la délégation du ministre est arrivé sur le lieu, ces bandits armés ont tenté de l’intercepter. Vu qu’il y avait des militaires dans ce véhicule, ces bandits ont pris fuite. Les éléments FARDC ont fait leur travail et ont réussi à disperser ces bandits. Ils ont même laissé des colis qu’ils avaient déjà récupérés dans les mains de ces commerçants. Ils ont emporté seulement de l’argent et des téléphones portables. Nous sommes revenus avec le ministre à Munene où il a passé la nuit avec nous et aujourd’hui matin vers 7 heures 30 il s’est dirigé vers Uvira» relate ce major.

D’autres sources indépendantes du milieu soulignent que lors de cette attaque un soldat FARDC est blessé sur la jambe et un autre porté disparu.

La Région de Fizi comme la partie Sud-Sud de la province du Sud-Kivu connait un regain d’insécurité avec la multiplicité des groupes et bandits armés nationaux et étrangers. Les Forces armées de la République Démocratique du Congo ont promis d’y mettre fin. Dans un communiqué, le commandant de la 33ième Région militaire, le Général Akili Mundos demandait à tous ces bandits de se rendre avant « le baptême de feu » de l’armée loyaliste.

Vave Ruhurumba Nelson

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer