ActualitéEconomiePolitiqueSociétéUncategorized

Sud-Kivu : la province suspend la perception de la très controversée « taxe sur passager »

La très controversée taxe sur passager vient d’être suspendue !

C’est ce qu’annonce le ministre provincial des Finances, du Plan, des Investissements provinciaux, de l’Économie, de l’Industrie, du Commerce, des Petites et Moyennes Entreprises.

Müller Manassé Ruhimbika note à  Laprunellerdc.info, que c’est sur instruction du gouverneur de province que cette décision a été prise.

Celui-ci promet de donner les raisons de cette suspension au courant de la journée, rappelant selon lui, que cette taxe n’est pas « illégale » comme disent certaines personnes.

Une annonce saluée par les acteurs sociaux et politiques

« C’est vraiment avec grande satisfaction que nous, acteurs de la société civile dans sa diversité, et population du Sud-Kivu venons d’apprendre la suppression de la fameuse taxe sur passager de 800fc, instaurée par le gouverneur Claude Nyamugabo » se réjouit Pascal Mupenda de la Nouvelle Dynamique de la Société Civile en RDC.

Celui-ci qui parle d’une bataille gagnée et non la guerre, reste critique envers les autorités provinciales qu’il accuse d’avoir un autre plan pour la province dénonçant à l’occasion « les magouilles de Claude Nyamugabo ».

« Chers compatriotes, aucun dictateur ne peut résister là où le peuple est uni pour résister contre le mal. Tous nos remerciements et encouragements aux sud-kivuciens qui ont compris que ça valait la peine de mener la lutte pour la suppression de cette fameuse taxe sans soubassement juridique. Ces mêmes remerciements sont également adressés à l’endroit des opérateurs des médias et organes de presse du Sud-Kivu qui n’ont cessé de relayer nos voix pour faire entendre au monde entier les magouilles du Gouverneur Nyamugabo, qui apparemment a un autre plan pour cette province, sauf son développement. Certes, cette victoire de plus du peuple n’est qu’une bataille gagnée, mais pas encore la guerre. D’où, nous vous invitons toujours à bosser dure Pour la suite et/ou le reste » dit Pascal Mupenda.

Le noyau urbain de la société civile (Bureau de Coordination)  « remercie » de son côté  le gouvernement provincial du Sud-Kivu « pour avoir répondu favorablement à la plainte de la population en procédant à la « surséance de la taxe sur passager/tourisme » dit Zozo Sakali, son président.

« Le noyau urbain exige par cette occasion le retrait des services non viables et non habilités dans les installations portuaires de la ville de Bukavu » exige-t-il.

Namur Katintima, cadre du parti politique d’opposition UNC exige quant à lui des comptes quant aux fonds déjà perçus par la province.

« Au dos du petit citoyen on se fait une fortune .Nous exigeons que le fruit de la cueillette sur passager soit rendu public. Destination et usage » écrit sur les réseaux sociaux Nalur Katintima.

 Pour rappel, la taxe sur passager « activée » par le gouvernement provincial. Elle était fixée à 0,5dollars américains. Elle était déjà perçue sur les frontières par la Direction Générale des Migrations et sur les ports et différents parkings de la ville et la province du Sud-Kivu.

Plusieurs structures de la société civile avaient exigé sa suppression pure et simple. Plusieurs voix se sont également levées pour dénoncer une taxe « illégale et inopportune sans contrepartie ».

Thomas Uzima

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer