ActualitéSociétéUncategorized

Hommage à Solange Lusiku: des femmes de Ngweshe veulent l’immortaliser

Des femmes ressortissantes de la chefferie de Ngweshe en territoire de Walungu souhaitent immortaliser Solange Lusiku en couchant dans un document, les témoignages forts d’elle qui serviront d’inspiration a la génération future de Ngweshe.

Dans une interview accordée à Laprunellerdc.info, Adélaïde Bi Feza, ex ministre provincial des Finances et native de la chefferie de Ngweshe et membre du Conseil d’Administration du Fond Communautaire pour la Réhabilitation de Ngweshe, rend hommage à cette grande icône de sa chefferie qui s’est éteinte le 13 octobre dernier.

Adélaïde Bi Feza, ex ministre provincial des Finances et membre du Conseil administration du FCRN. dans un entretien avec Laprunellerdc.info

« Nous avons voulu rendre hommage à cette grande dame, cette dame qui représentait pour nous une très grande valeur pour notre chefferie de Ngweshe. Et jusqu’à présent je crois que toutes les dames de notre chefferie en commençant par la Makamba, nous ne sommes pas encore ressaisit de cette triste nouvelle qui nous a frappé. On veut rendre hommage à cette femme parce c’est une femme qui a marqué l’histoire de notre Bugweshe, de notre province, de notre République, mais aussi sur le plan international, elle a marqué le monde par ce qu’elle était. Nous pleurons et nous continuerons à pleurer notre fille, sœur, maman Solange Lusiku. Nous présentement nous sommes membre du conseil d’administration fond communautaire pour la réhabilitation de Ngweshe. Elle a été beaucoup pour nous dans des conseils qu’elle donnait à la chefferie. Je suis une femme de Bugweshe, je veux demander à toutes les femmes de notre chefferie de faire des témoignages, alors des vrais témoignages en faveur de notre sœur pour que nous puissions mettre cela par écrit et ça va marquer l’histoire de Solange pour que nos générations futures puissent s’en inspirer et que nous même aussi nous puissions nous y inspirer .Tout cela pour essayer de mener à bon les activités que nous sommes d’entrain de mener dans notre chefferie de Ngweshe » dit-elle.

Adélaïde Bi Feza rêve voir d’autre femmes fortes comme Solange Lusiku naitre dans la chefferie de Ngweshe. Pour elle l’espoir est là. Elle souhaite voir des femmes qui représentent valablement sa chefferie comme c’était le cas de Solange Lusiku.

« Toute est possible. L’espoir est là. Nous avons d’ailleurs vue sa fille qui nous a marqué en premier. Si cette fille prend le charisme que sa mère avait, parce que nous remarquons qu’elle a ce charisme là en elle, elle peut remplacer valablement sa mère dans notre chefferie. Mais nous disons qu’on ne peut pas remplacer complétement la personne parce qu’on ne peut pas reproduire une autre Solange originale comme celle qu’on avait. Mais son Histoire va nous aider à trouver une autre qui pourra remplacer tant soit peu celle qui est partie »  croit-elle.

Régine Ntawigena, aussi membre de ce conseil d’administration promet comme Bi Feza de plaider auprès du Mwami de Ngweshe, Ndatabaye Weza  3  afin d’honorer cette femme qui a fait la fierté de cette chefferie, de la province mais aussi de la République Démocratique du Congo.

Régine Ntawigena membre du Conseil administration du FCRN.

« Nous allons attendre le retour de sa Majesté le Mwami Ndatabayi Weza 3. Nous promettons qu’a la première occasion qu’il va réunir le conseil d’administration du FCRN, nous comme femme nous allons lui demander de voir ce qu’il faut faire pour immortaliser Solange parce qu’elle mérite ces honneurs. Nous ne pouvons pas accepter que Solange ne soit pas immortalisée dans notre chefferie. Nous sommes certaines que sa Majesté va nous comprendre et va prendre son temps à nous écouter. Et nos propositions trouveront satisfaction. Il faut que sa Mémoire soit honorée, Solange c’est un modèle pour nous. On ne la laissera pas passer comme ça, parce que souvent quand on vit avec quelqu’un, on ne réalise pas ce qu’est cette personne. Mais juste après la mort de Solange, nous avons réalisé ce qu’elle était. Des milliers des témoignages venant de partout et nous sommes fières quand nous écoutons le monde entier témoigner pour notre fille, c’est un honneur. Quand l’extérieur cherche à l’honorer et maintenant nous qui l’avons vu naître dans nos bras, qu’est-ce que nous allons faire? C’est autour de tout ça que nous allons échanger avec notre Majesté. Certainement que nous aurons l’appui de notre Makamba parce que c’est une femme au grand cœur, et elle sait comprendre ce que ses enfants disent » tranche Régine Ntawigena.

Signalons que Solange Lusiku, Editrice-Directrice du journal Le Souverain Libre paraissant à Bukavu a été enterrée  le mercredi 17 octobre 2018 dans sa village natal de Madaka, groupement Mushinga dans la chefferie de Ngweshe en territoire de Walungu.

Florence Ashuza

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer