ActualitéJusticeSociétéUncategorized

Minembwe: le Gouvernement provincial promet d’accompagner la fille de 8 ans violée par un policier

Le gouvernement provincial du Sud-Kivu promet d’accompagner la fille de 8 ans violée par un policier de plus 50 ans à Minembwe.

C’est bien Müller Manassé Ruhimbika, le ministre du Plan et Finances du Sud-Kivu qui a pris cet engagement.

Le ministre  condamne cet acte et rassure que la victime sera accompagnée juridiquement et soigneusement à Bukavu.

Müller Ruhimbika, invite le présumé violeur à se présenter au bureau de la police avant qu’il ne soit rattrapé par les instances judiciaires.

« Le gouvernement provincial du Sud-Kivu a été alerté du cas de viol dans la localité de Minembwe et après avoir été informé nous avons pris des contacts avec notre partenaire, la MONUSCO pour le transport de cet enfant et le garde-malade qui sera sa mama. Toutes les deux viendront à Bukavu le lundi 5 novembre et j’irai moi-même les chercher à l’aéroport de Kavumu où elles seront déposées par la Monusco et les acheminer directement à l’hôpital de Panzi. Et le policier où qu’il soit sera arrêté parce que ça c’est un cas grave de violation des droits de l’homme et des enfants. Donc, ce policier sera poursuivi où qu’il soit » rassure Müller Manassé Ruhimbika.

Pour le commandant de la police dans les Hauts plateaux de Minembwe, le fait de fuir pour ce commandant escadron Mobile de Minembwe-centre prouve à suffisance qu’il serait l’auteur du viol.

Accusé de passivité dans ce dossier, le commandant police des hauts plateaux rassure que la police ne peut pas tolérer ce genre d’actes en son sein.

« La police ne peut jamais occasionner la fuite d’une personne qui aurait commis des actes de viol.  Nous arrêtons les policiers qui ont volé ou se sont soit enivrer ;  comment on peut tolérer celui qui viole ? » réagit le Major Muyoboke Ndigija Jean Erick ce Mercredi 31 octobre.

Il fait savoir que la Police continue de le rechercher jusqu’à mettre la main sur lui.

L’officier de 50 ans présumé auteur du viol sur une enfant de 8 ans dans les Hauts Plateaux de Minembwe s’est évaporé dans la nature depuis quelques jours.

Jusqu’à sa fuite, il occupait la fonction du commandant escadron Mobile  dans le centre de Minembwe.

Avant d’intégrer dans la police, il prestait comme enseignant d’Université dans les Hauts plateaux de Minembwe.

Le présumé violeur commettait ses actes sur cette fille qu’il hébergeait chez lui pendant 3 mois.

La mère de la victime, renseigne que sa fille porte des traces qui prouvent que le policier violait régulièrement sa fille.

Ghislain Bafunyembaka

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer