ActualitéSécuritéUncategorized

Kalehe: affrontements le week-end dernier entre deux factions des miliciens à Ziralo

Des affrontements entre les éléments des généraux autoproclamés Kirikicho Mirimba et Ngubito ont été signalés à Ziralo, dans la chefferie de Buhavu en territoire de Kalehe le samedi 3 novembre dernier.

Selon la Nouvelle Dynamique de la Société Civile de Kalehe,  le bilan provisoire fait état de 5 morts dont 1 civil, 3 miliciens Ngubito et un élément Kirikicho.

En plus de ce bilan humain, la structure citoyenne fait état de plusieurs biens de valeur des habitants pillés.

Cette situation a causé des déplacements des habitants dans la région.

Selon Didier Misuka, Président territorial de la  NDSCI/Kalehe, des habitants  se sont déversés dans les villages environnants du même groupement  et celui de Buzi voisin.

« Nous nous demandons qu’est-ce qui est caché derrière cette histoire, car le silence règne dans le chef des décideurs tant au niveau provincial que national, malgré nos multiples cris d’alarme quant à ce et surtout en pleine période électorale » s’interroge-t-il.

MSF réduit ses équipes dans la zone

Dans un communiqué, Médecins Sans Frontières précise n’ avoir pas été attaqué.

Selon Médecin Sans Frontières, ces violents affrontements à Tushunguti,,ont obligé l’organisation médicale à réduire temporairement ses équipes et sa présence sur la zone. Elle note par ailleurs qu’aucune attaque n’a été constatée sur la base MSF « et les équipes continuent de suivre la situation depuis Numbi, mais la population se retrouve désormais sans accès aux soins ».

« MSF appelle toutes les parties au conflit à faire le nécessaire pour garantir l‘accès aux soins, ainsi que la sécurité de nos équipes, des patients et des activités médicales » déclare Joao Martins, chef de mission MSF en RDC. « Sans un accès à des soins appropriés, de nombreux patients risquent d’être en danger, en particulier les groupes les plus vulnérables tels que les femmes enceintes et les enfants » dit l’organisation.

Pour l’instant, la société civile note que la région est entièrement contrôlée par la faction Kirikitsho qui a réussi à s’imposer sur l’autre groupe.

Florence Ashuza

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer