ActualitéPolitiqueSociétéUncategorized

Bukavu: inquiétude de certains participants au Forum Interprovincial en vue d’un Document de Politique Foncière en RDC

Certains participants au Forum Interprovincial pour la Production de Projet de Document de Politique Foncière Nationale suspectent le gouvernement congolais de vouloir faire avaler la population un document qu’il a déjà conçu et dont seul connait le résultat.

Cette inquiétude a été formulée ce Mardi 6 Novembre 2018 par Bertin Mwana Mboka, Directeur de Cabinet du ministre en charge de la question foncière dans la province de Kwilu.

Pour lui, cette conférence devrait, de prime à bord prendre en compte l’administration foncière.

« J’ai beaucoup d’inquiétude parce que dans l’organisation, on ne tient pas compte des acteurs clés de la gestion foncière dont l’administration qui est tiré à boulet rouge ici. Alors, le fait d’ignorer l’acteur clé risque de ne pas apporter les éléments attendus dans cette réforme, nous risquons de tourner en rond pour revenir à la case de départ de ce qu’on est en train de dénoncer aujourd’hui, qui est la loi actuelle, parce que tous les aspects de cette loi ne sont pas pris en compte » regrette-t-il.

Dans ces assises, on accuse les dirigeants de l’époque post-coloniale d’avoir imposé une loi qui allait à l’encontre des intérêts de la population paysanne. Bertin Mwana Mboka pense qu’il aura rien de différent entre la loi de 1973 et ce qui proviendra de ce forum car la communauté de base n’est pas consultée.

« Je ne pense pas que dans ce forum il y aura quelque chose de différent car ce qu’on est en train de dénoncer en disant que ce sont les anciens dirigeants qui se sont imposés pour la mise en place de la loi actuelle, c’est ce qui risque malheureusement de se répéter aujourd’hui car apparemment ces gens ont déjà un projet, ont déjà des idées, des orientations pour qu’on aboutisse à un résultat qu’ eux-mêmes connaissent d’avance. Pour moi je considère qu’il y’a quelque chose préparée en avance. On cherche seulement le moyen de le faire adopter. Et d’ailleurs regardez dans la répartition de temps, il est difficile à l’assistance d’intervenir. Ce sont les modérateurs et les organisateurs qui parlent mais quand l’assistance veut parler on dit que le temps est passé. Nous dénonçons cela avec force » se plaint-il.

Il estime qu’on ne peut parler de la réforme de la loi foncière sans associer les acteur clés dont le secteur d’environnement, des mines, etc.

« Comme piste de solutions, il faut qu’on tienne compte de tous les éléments qui concourent à la gestion de l’administration foncière. Prendre en compte toutes les administrations dont les activités ont un impact sur le sol, tenir compte de l’administration foncière qui est l’acteur clé et parce c’est elle qui connait au quotidien les difficultés et les avantages de cette loi. L’indexer serait fatale pour notre pays » propose Mwana Mboka.

Il demande la population congolaise d’être vigilante et en alerte et l’invite à ne pas accepter quelque chose qui serait dicté d’ailleurs.

Pour rappel, c’est depuis ce 5 novembre 2018 que se tient à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu le Forum Interprovincial pour la production du projet de document de politique foncière en République Démocratique du Congo.

Ce forum a pour mission de doter la RDC d’une nouvelle politique en matière foncière dans le but de diminuer les conflits fonciers qui sont évalués à plus de 65% dans les cours et tribunaux selon le professeur Mugangu Séverin.

Dans son discours d’ouverture officielle de ce forum, le ministre national des affaires foncières Lumeya Dhu Maleghi a noté que ces assises sont un moment historique qui vise à doter le pays d’un outil politique en matière foncière et plus tard d’une loi foncière.

Notons que ce forum de trois jours regroupe plusieurs personnalités du pays dont les ministres provinciaux de 26 provinces que regorge le pays mais aussi des experts en matière foncière. Il se tient à l’hôtel Panorama avec l’appui financier de UN Habitat et de la Coopération Suisse (DDC)

Honneur-David Safari

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer