ActualitéPolitiqueSécuritéUncategorized

« Il n’y a pas qu’Ebola qui tue, l’insécurité aussi » (la Lucha à la délégation de l’ONU et de L’OMS à Beni)

Dans un mémorandum adressé à la délégation des Nations Unies et de l’Organisation Mondiale de la santé présente à BENI au Nord-Kivu depuis le début de cette semaine, la Lucha n’a pas été trop tendre avec celle-ci.

Elle salut et encourage la mobilisation tout azimut de la communauté internationale sur la riposte contre l’épidémie d’Ebola qui n’a fait que 3 mois avec 150 morts jusque-là dans la région mais elle fustige surtout, l’indifférence ou « l’incapacité » de cette même communauté internationale pour mettre fin aux massacres dont sont souvent victimes les populations civiles depuis maintenant 4 ans « avec plus de 2500 civils sauvagement abattus ».

«La LUCHA salue cette mobilisation urgente et proportionnelle à la menace que représente cette épidémie. Nos braves militants ont d’ailleurs été  à la première ligne pour sensibiliser sur Ebola, en tant que militant de la LUCHA ou à travers des organisations dans lesquelles ils ont été recrutés, dans les quartiers hostiles que les équipes de riposte ne peuvent atteindre.  Notre mouvement reste néanmoins triste de constater que l’insécurité, qui dure dans la région depuis plus de 4 ans (Ebola n’a fait que 3mois jusque-là) et a fait plus de 2500 morts (Ebola n’a que 150 morts) ne suscite aucun intérêt du gouvernement et de la communauté internationale. Cela donne un argument de plus à ceux qui pensent que les interventions de la communauté internationale ne sont pas dictées par le souci de promouvoir un monde de paix et de bien être pour tous comme vous nous le chantez sans cesse mais bien le souci d’arrêter toute menace contre vos pays et vos compatriotes. Certains des agents des organisations internationales présentes à Beni dans le cadre de la riposte contre Ebola le disent ouvertement : Nous nous mobilisons contre Ebola car cette épidémie peut se répandre au-delà des frontières Congolaises mais cette insécurité restera ici et ne nous causera ainsi aucun tort. Ce cynisme ne rime guère avec les valeurs humaines et les objectifs que poursuivent l’Organisation des Nations Unies.» lit-on dans le mémo de la Lucha.

Elle pense également que ce qui se passe est tellement « atroce » que la seule indignation, les condoléances ou des déclarations « ne peuvent guère soulager la peine des populations, rescapées » en majorité qui y vivent encore et tout ceci malgré multiples promesses de la MONUSCO et des FARDC.

«Par leur nature et leur répétition sans fin, les horreurs vécus par dans la région de Beni ont atteint un niveau où la seule indignation, les condoléances et les déclarations n’ont plus de sens. Quatre ans durant, nous avons compté des centaines d’incidents au cours desquels plus de 2500 civils congolais ont été sauvagement tués, des milliers d’autres enlevés, des maisons et véhicules incendiés ainsi que des biens de la population emportés par des assaillants que personne n’est toujours arrivé à nommer avec exactitude. Malgré les multiples promesses faites par la MONUSCO et les FARDC, les tueries, les kidnappings, les destructions et les pillages sont devenus notre lot quotidien et aucune poursuite judicaire n’a été engagée contre les tueurs bien que des rapports crédibles et des témoignages de certains rescapés nous donnent certains indices sur leurs complices au sein même de l’appareil sécuritaire national. » renseigne le mémorandum signé par la cellule de communication et dont la Prunellerdc.info s’est procurée une copie.

La Lucha pense par ailleurs que, comme la délégation était constituée des hauts responsables de L’ONU et de L’OMS, la lutte contre la fièvre hémorragique d’Ebola ne peut être dissociée de la stabilisation de cette région. Elle souhaite également que ce symbole qui ressort de la condition de leur délégation ne reste pas que protocolaire « nous croyons désormais que vous avez compris la nécessité de mener au côté  de la riposte contre Ebola, une véritable riposte contre cette insécurité dans la région de Béni.» indique toujours le mémo.

Des recommandations

Les recommandations ont aussi ainsi été formulées par la Lucha qui pense qu’elle ne peut plus compter sur le gouvernement « qui du reste à déjà lamentablement échoué ».

Sur le plan de la sécurité

La Lucha propose que la brigade d’intervention de L’ONU soit d’urgence transformée en une force régionale et ainsi la renforcer en troupe et en moyens ceci avec comme mandat, la protection des civils, stabiliser la région sous le modèle Artémis 2003, renchérit le mémorandum.

Sur le plan de la justice

Qu’une enquête indépendante, internationale, impartiale et transparente soit diligentée pour établir les faits et les responsabilités sur les tueries, kidnapping, mutilations, les destructions et les pillages perpétrés dans la région de Beni depuis 2014

Sur le plan humanitaire

Il a été demandé aux bureaux des nations unies aux affaires humanitaires OCHA et d’autres agences spécialisées de renforcer l’assistance humanitaire en faveur des populations de Béni qui sont délaissées depuis le début de massacre.

Sur ce qui est du processus électoral

Elle recommande à la délégation de tout mettre en œuvre pour qu’il y ait réellement des élections au Congo «tout doit être mis en œuvre pour que les élections prévues cette année soient démocratiques, libres, transparentes, inclusives et apaisées sinon, elles viendront étendre le calcaire de Beni à d’autres régions du pays».

Signalons qu’une délégation de l’ONU et de l’OMS conduite par  Jean-Pierre Lacroix, Secrétaire général adjoint de l’ONU en charge des opérations de maintien de la paix, en mission en RDC et Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) séjourne  au pays depuis le week-end passé et était à Béni dans le cadre d’intensifier la riposte contre l’épidémie d’Ebola qui ravage la région de Beni depuis maintenant 3mois.

Serge Kisokero

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer