ActualitéPolitiqueUncategorized

«Si Félix et Kamerhe pensent qu’ils peuvent encore sauver la nation c’est à eux de faire la démarche » Kibala (Lamuka)

Jean-Claude Kibala  indique que les portes de Lamuka sont grandement ouvertes pour accueillir Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi et trouver un candidat commun de l’opposition pour la présidentielle de décembre 2018.

 Il l’a dit au cours d’une conférence de presse de ce samedi 1er décembre 2018 à l’hôtel Horizon à Bukavu, lors du lancement officiel de la campagne électorale des députés provinciaux et nationaux de son regroupement politique.

Jean-Claude Kibala a critiqué le retrait des signatures des opposants Félix et Kamerhe sous prétexte d’avoir subi la pression de leurs bases. Il affirme que ces deux leaders de l’opposition étaient libres et ont signé de leur propre gré l’accord de Genève.

« Mes chers frères, qui vous dit qu’il y’a vraiment eu la pression? Vous voyez vraiment des gens intellectuels, responsables qu’on leur fasse pression de signer un document? C’était la police suisse, l’armée Américaine ou quoi? Je vais vous dire que ce soit Félix ou Kamerhe, tous ils avaient des collaborateurs là-bas. Vous avez vu des photos qui ont circulé et chaque fois, chaque candidat avait la possibilité de quitter la salle pour se retirer et demander les avis. Du reste, quand on est allé signer les accords de l’OUA ou de la Saint Sylvestre, on a demandé à quelle base? Quand on est allé signer les accords en Italie, on a demandé à quelle base? Même la base ici à Kinshasa ne savait pas que l’Udps était en train de signer des accords en Italie. Maintenant là qu’il s’agit de sauver la nation, ils se lèvent et disent non, on n’a pas demandé nos bases…. » explique Kibala.

Pour lui, s’ils veulent, ils peuvent encore revenir vers Fayulu car c’est eux qui ont quitté le navire.

« Si Félix et Kamerhe pensent qu’ils peuvent encore sauver la nation et préserver leurs images, c’est à eux de faire la démarche. Fayulu a dit à Bruxelles, qu’il pense qu’il est encore temps et qu’il y a encore la possibilité pour que ces deux groupes puissent encore avoir un candidat commun…dès lors que nous avons signé un document devant le peuple parce qu’ils étaient là-bas au nom du peuple congolais et nous l’avons dit au meeting devant le peuple à Kinshasa- Dès lors que nous avons fait cela, pour moi le candidat devient Fayulu. Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas. Donc ils n’ont qu’à venir, la porte est ouverte. C’est eux qui ont quitté. Ce n’est pas  à nous de les rejoindre. Ils ont quitté un document qu’ils ont signé »  explique le coordonnateur de la campagne de Lamuka au Sud-Kivu, Jean-Claude Kibala.

Pour rappel, Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi s’étaient retirés de l’accord de Genève désignant Martin Fayulu comme candidat commun de l’opposition. Depuis, ils ces deux ont mis en place la plateforme « CACH » avec Félix Tshisekedi comme candidat président de la République aux élections de décembre 2018.

La Rédaction

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer