ActualitéPolitiqueUncategorized

Bukavu: face au public de Lukwebo, le nom de Shadary ne passe pas!

Le public de Bukavu, venu attendre le ministre Bahati Lukwebo ce samedi 8 décembre 2018, ne veut pas entendre le nom du candidat président de la République dont son hôte porte l’étendard. La bataille s’annonce rude pour que le président de l’AFDC fasse gober le nom de Shadari à ses potentiels électeurs.

Le nom d’Emmanuel Shadari a constitué le point de discorde entre le ministre Bahati Lukwebo et le public, réuni à la Place de l’Indépendance, pour auditionner son message de campagne. Les milliers de personnes, ayant bravé la pluie en vue d’offrir au fils du terroir un accueil digne de sa notoriété, ne cachent pas leur désapprobation à l’égard du candidat FCC à la prochaine présidentielle.

Dans son speech, le leader de l’Alliance des Forces Démocratique du Congo s’est dû de s’acquitter du légitime devoir de battre campagne pour le candidat président du FCC. Le pari ne sera pas gagné. A deux reprises, Modeste Bahati cite le nom de son candidat président et reçoit un « bongo, bongo » [Non, Non] de ses auditeurs. 

«Ce comportement qui n’a fait que se  répéter tout au long de la communication du candidat député national, numéro 44 dans la ville de Bukavu,  fait transparaître la vraie attitude des électeurs Bukaviens face à la continuité du régime actuel », a dit un militant qui se dit de l’AFDC, présent au meeting du ministre Lukwebo.

A 16 jours de la tenue des élections, le candidat du FCC n’a pas personnellement abordé la région orientale du pays pour l’instant. Ses précurseurs, dont le ministre Bahati, peinent à convaincre le public à son égard.

A sa venue, le dauphin du présent chef de l’Etat, parviendra-t-il à s’attirer la sympathie des Bukaviens ? « Coup sur coup » en est certainement averti, et prendra soin de s’y atteler et/ou d’y répondre par un coup!

John Aciza

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer