ActualitéJusticeSociétéUncategorized

RDC: l’organisation PPI alerte sur les différentes violations des droits de l’homme

Le partenariat pour la protection intégrale  »PPI » recommande au gouvernement congolais de libérer tous les défenseurs des droits humains, les militants pro démocratie et les artistes engagés, qui croupissent injustement en différentes prisons de la République Démocratique du Congo.

À travers une déclaration lue ce vendredi 07 décembre, sur l’état de lieu de la situation des défenseurs des droits de l’homme en RDC, 20 ans après l’adoption de la déclaration des nations unies sur les les défenseurs des droits de l’homme, DDH en sigle, le PPI regrette par le fait que les conditions de travail de ces derniers ne font que s’empirer.

« En République démocratique du Congo, nôtre pays , vingt ans après  l’adoption de la déclaration des nations unies sur les DDH, PPI, organisation de droits congolais à mandat régional et œuvrant pour la promotion de la paix et la protection des défenseurs des droits humains, note non sans regret que les conditions de travail des DDH connaissent plus de régression que d’avancé en dépit de l’existence de la dite déclaration' », renseigne cette correspondance.

PPI dit ne pas comprendre comment, les services qui devraient être appuyé suffisamment par le gouvernement, vu, qu’ils militent non seulement pour la protection des DDH mais aussi de la population en général, peinent à fonctionner dans presque toute la RDC et ses acteurs soumis aux agressions de tout genre.

« Point n’est besoin de dire que malgré l’existence de cet édit promulgué au Sud Kivu, les journalistes et les DDH ne sont pas du tout à l’abri des violences. Il en est de même de la suppression manifeste du ministère provincial de la justice et de droits humains dans cette province par le gouverneur, l’abandon totale de la division provinciale de la justice et droits humains ainsi que de la commission nationale des droits de l’homme (CNDH) qui peinent à fonctionner dans presque toute la république alors que c’est parmi les services qui devraient être appuyés suffisamment par le gouvernement pour mieux protéger non seulement les DDH mais aussi la population en général. En conséquence, PPI constate partout en RDC la persistance d’agressions contre les DDH, les attestations arbitraires, les menaces, les intimidations,… A ces cas s’ajoute la considération de tous les mouvements citoyens, par les autorités congolaises, comme œuvrant illégalement les jugeant de ne disposer de personnalité juridique »,  révèle la correspondance.

C’est ainsi qu’il recommande au gouvernement congolais de promouvoir les conditions favorables au travail des défenseurs des droits humains conformément aux obligations et normes régionales et internationales en matière de droits humains tout en libérant les militants pro démocratie et les artistes engagés qui croupissent injustement en prison et en favorisant le retour au pays de tous les défenseurs des droits de l’homme contraints de vivre en exile depuis plusieurs années.

PPI invite les défenseurs des droits humains à rester solidaires et pro-actifs surtout pendant le moment difficile de leur travail.

 » Rester solidaire et pro-actifs en cas de difficultés qui frappent l’un ou l’autre dans le cadre de son travail. Des actions urgentes devront être planifiées en synergie et d’autres de suivi pour le besoin de la cause’‘, dit -il .

Signalons que cette déclaration est faite à l’occasion du 20 ème anniversaire de l’adoption de la déclaration des nations unies sur les défenseurs des droits de l’homme, qui sera commémoré ce dimanche 09 décembre 2018, un jour avant la commémoration du 70ème anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme adoptée le 10 décembre 1948, une journée qui coïncide également avec la remise officielle du prix Nobel de la paix au tout premier congolais, le docteur Denis Mukwege, médecin directeur de l’hôpital de Panzi.

Ibag Bagenda

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer