ActualitéNobel 2018Société

Prix Nobel de la Paix : Le Docteur Denis Mukwege accueilli honorablement dans son terroir

Le Professeur Docteur Denis Mukwege a été accueilli en roi par la population de la Province du Sud-Kivu, ce jeudi 27 décembre 2018. De l’aéroport de Kavumu, où a atterri l’avion qui transportait le Prix Nobel de la Paix, une foule incommensurable s’est déplacée dans le seul but de manifester son attachement à son héros.

Dr. Mukwege à son arrivée à l’aéroport de Kavumu

C’est aux environs de 14 heures  qu’a atterri l’avion qui emmenait le Dr. Denis Mukwege. Après un séjour de plusieurs semaines en Europe, et à Oslo où lui a été décerné le Prix Nobel, l’Homme qui répare les femmes a été honorablement accueilli  de Kavumu à Bukavu.

C’est en terme de milliers que pouvaient se compter les sympathisants de l’Homme de Paix, qui se sont réunis à Kavumu en cette journée.

Les abords du tarmac de l’aéroport de Kavumu étaient noirs de monde. Des hommes et des femmes venus de plusieurs coins de la province du Sud-Kivu, femmes scandant des chansons de reconnaissance au travail que fait le Dr. Denis Mukwege, ont passé plusieurs heures au soleil en train d’attendre la venue de leur héros.

Ils se sont mobilisés en l’honneur du fils du pays ; l’homme sur qui sont braqués les yeux de toute la planète, en vertu du travail qu’il abat en faveurs de femmes victimes des viols.

Denis Mukwege. Des pouvaient être auditionnées. « Mukwege Baba » [Notre  père Mukwege], était un slogan régulièrement entonné par cette marée humaine.

Militants des mouvements citoyens, membres des confessions religieuses, acteurs de la société civiles, quelques acteurs politiques et bien d’autres citoyens sont venus en milliers répondre à l’appel de la société civile. Pour l’ensemble, l’objectif était de manifester leur attachement au Dr. Denis Mukwege, qui fait l’honneur de l’Afrique, à l’échelle mondiale.

Un message fort aux malfrats et aux dirigeants de la RDC

Pareille événement n’est jamais arrivé sans raison. C’est pratiquement un des rares moments où le Congo a fait parler de lui positivement, à  en croire des personnalités ayant répondu à ce rendez-vous. Cet événement valait la peine d’attirer l’attention des congolais, autant il a tiré celle des citoyens du monde entier.

« Aujourd’hui les congolais se ressentent ragaillardis. Ça ne peut qu’être une fierté de voir un de nôtre être reconnu par la communauté internationale, par le monde entier pour son travail, pour son engagement pour la paix, son engagement pour la lutte contre les violences faites à la femme, et donc nous comme société civile, nous en sommes extrêmement ravis », a indiqué monsieur Jean-Chrysostome Kijana, Président national de la nouvelle dynamique de la Société Civile également présent à l’aéroport.

Par ailleurs, Kijana a révélé un message spécial que revêtait l’accueil du Médecin de Panzi en fonction de l’espace [aéroport de Kavumu] et du temps  [à la veille des élections].

 L’aéroport de Kavumu est retrouvé dans le territoire de Kabare. Dans ce groupement, le héros des femmes abusées avait dénoncé des balivernes commises par la milice du député Batumike. Cet ancien élu du peuple entretenait un groupe d’assaillants qui détruisaient les organes génitaux des fillettes en quête des pouvoirs mystiques.

« Le retour du Docteur par la porte de Kavumu, c’est un message contre tous ces seigneurs de guerres, c’est un message contre tous ces gens qui sont en train d’utiliser les violences sexuelles comme une arme de guerre. Nous leur disons que les congolais veulent la paix », a insisté monsieur le président de la NDSCI.

A l’atterrissage du Dr. « Miracle », Kijana a également décodé un message transmis par cette venue, à quelques jours de la tenue des élections en RDC.

« Son retour à quelques jours de ces élections chaotiques constitue aussi un message. Nous voulons que les élections soient apaisées, et que ces élections soient réellement des élections libres et démocratiques, et qui ne vont pas  concerner qu’une seule partie du pays, mais qui vont concerner l’ensemble de la République démocratique du Congo », a poursuivi Kijana.

Rappelons toutefois que le Dr. Mukwege a toujours désavoué l’actuel processus électoral en RDC, et ne compte pas sur les institutions actuelles pour l’organisation des élections libres et démocratiques.

Aussitôt atterri, le Dr. Denis Mukwege a pris la direction du collège Alfajiri où il s’est adressé à ses compatriotes congolais, en guise de présentation du Prix Nobel à sa population.

Ce prix, dès l’annonce de son attribution, le Professeur Docteur Denis Mukwege l’avait dédié à tout le peuple congolais.

John Achiza

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer