ActualitéPolitiqueSociétéUncategorized

Sud-Kivu: la surprenante réponse du SEP de la CENI aux bulletins de vote cochés Tshisekedi jetés loin de Bukavu

La réaction du SEP de la CENI au Sud-Kivu fait réagir l’opinion publique, quant au lot de bulletins coché Felix Tshisekedi, découverts jetés à Chidaho ce mardi 1er janvier 2019. Le Secrétaire exécutif Provincial de la CENI fait allusion à un coli qui serait tombé, ce qui entretient davantage de doute dans cette affaire, car l’emplacement où l’on a retrouvé les colis n’est pas sur la trajectoire partant du Centre de vote [collège Alfajiri] et le centre de compilation de Bukavu.

Gaudens Maheshe répondait ce mardi 1er janvier 2019 à la curieuse découverte d’un colis de bulletins cochés Felix Tshisekedi, et deux candidats députés de l’UNC.

Selon les interventions de monsieur Gaudens Muheshe, le colis serait tombé d’un véhicule qui transportait le matériel. Cette allégation, visiblement précoce, est loin d’avoir une écoute favorable, dans le chef de l’auditoire tant national qu’international. Par ailleurs, dans la mesure où l’hypothèse du SEP/Sud-Kivu serait vraie, la CENI devrait éclairer le public, sur les réelles circonstances ayant conduit un véhicule faisant une course intra-urbaine à près d’une vingtaine des kilomètres de sa destination.

Dans son speech, le numéro 1 de la CENI en province a attribué cette affaire à une simple erreur, et a accusé les opposants d’avoir préféré faire un point de presse au lieu d’emmener le colis « comme un œuf à la CENI ». Par ailleurs, il serait peu aisé, pour l’opposition congolaise de se confier à une CENI dont elle se plaint être victime, et qu’elle accuse être de mèche avec son adversaire, le Front Commun pour le Congo (FCC).

La principale pierre d’achoppement est le fait que lot n’était constitué que des bulletins appartenant au candidat Felix Tshisekedi.

Voici la réponse de Gaudens Maheshe à la question de Laprunellerdc.info, relative aux colis de bulletins de vote retrouvés dans la nature, à Chidaho.

 «Je n’ai pas de point de vue de la Ceni. Je ne sais rien jusque-là. Comment on a choisi les seuls bulletins cochés Félix? C’est vous les investigateurs. Il faut investiguer sur ça. Ça fait une matière, sur 715 bureaux de vote organisés à Bukavu. Supposons qu’un colis soit tombé, est ce que c’est un colis de l’UNC ou un colis du Pprd ? C’est un colis de la Commission Electorale et quelqu’un qui le ramasse c’est aussi son colis, il doit le ramener à la Commission Electorale au lieu d’alarmer ou d’alerter. Supposons que maintenant on ferme ces bureaux-là. On dit ce bureau  est fermé ou suspendu [pour une raison quelconque], qui va gagner dans ça ? On devait l’amener comme un œuf à la CENI. Il faut investiguer et leur montrer que ça ne profitera ni à eux ni aux autres. Parce que eux suppose que c’est eux qui ont gagné. Qu’ils amènent ces colis à la Commission Electorale. Dernièrement on déployait, et un colis était tombé à Kazingo à 23 heures .Un véhicule RAV4 qui était dernière nous l’a ramassé et a tout fait pour nous le ramener. Nous avons repris le matériel. C’était un carton des matériels. C’était très bien. Mais eux se précipitent à faire un point de presse » répondait Maheshe. 

L’occurrence de cette tombée, assimilable à une remontée par force de capillarité, est totalement opposée au schéma imaginable, vu la proximité du centre de compilation avec le centre de provenance de ce lot. Le centre de vote, Collège Alfajiri, se trouve dans la ville de Bukavu à quelques mètres du centre de compilation provincial. Curieusement, le lot de bulletins de vote a été retrouvé à Chidaho, hors de la ville de Bukavu. Comment en est-on arrivé là ?

« Je ne sais pas comment les bulletins de l’alfajiri peuvent se retrouver à Cidaho. Normalement ça devrait se retrouver entre Alfajiri et le SEP (Secrétariat Exécutif Provincial). Comment je peux expliquer cela? Soyons des responsables! »  disait Maheshe au téléphone de Laprunellerdc.info.

La question est autant pertinente qu’embarrassante pour la centrale électorale congolaise. En vertu de l’illustration de la CENI, qui parle d’une jeep RAV4 qui avait ramassé un colis tombé à Kazingo lors du déploiement, il se constate que la CENI ne trouve rien d’anormale en l’occurrence de cet évènement.

C’est pourtant une situation grave, au vue de la crise confiance qui s’est érigée entre les différentes parties prenantes au processus électoral. Au jour du vote, à Lurhala [à quelques Kilomètres de Chidaho], des heurts  ont éclaté entre les électeurs, des agents de la CENI et la Police, et ont conduit à la mort de 3 personnes, dont une dans chaque camp.

Pour l’instant le doute ne fait que s’accroître au sujet de la neutralité de la CENI ! Le répondant officiel de l’organe technique, n’ayant pas su nier le fait, aurait-il été prudent de ne pas se prononcer sur ce sujet qui semble jeter de l’opprobre sur sa structure ?

Eu égard aux tensions en vogue au sein de la classe politique, l’avènement de cette affaire constitue l’une des épines qui enfreindront la bonne marche de la période post-électorale en RDC.

La Rédaction

Tags
Afficher plus

Articles similaires

4 commentaires

  1. En Vrai Dire,les Depouillements De Votes Ne Sont Pas Bien Compter,des Bulletins Ramasés Par Ci Par Là.,vraiment Ce Regretable.Mais Il Ya Encore Des Lamentations Au Sujet De Ce Proclamation Provisoire Presidentielle.Donc Il Ya Encore De Doutes Qui Est Le President Elu.Les Hommes De Shadari Ne Sont Pas Satisfait De Ce Resultat!Dommage Pour Eux.Nous Lui Souhaitons Le Bienvenu Au Palais De Marbre Mais Qu’il Ne Continu Pas Aussi Les Oeuvres De Kabila.Nous Ésperons Tous Le Changement Dans Notre Cher Beau Pays Et Ville De Bukavu.Biya Alenga Vital Etudiant De L’ I S T M\bkv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer