ActualitéPolitiqueSociétéUncategorized

«Nous défendons à la CENI de falsifier les résultats…la population ne va cautionner cela» (Patient Bashombe)

La société civile du Sud-Kivu espère que la Commission Électorale Nationale Indépendante(CENI) ne publiera que les résultats issus des urnes et qui reflètent la volonté du peuple Congolais.

C’est en tout cas le vœu du président du Bureau de Coordination de la Société Civile du Sud-Kivu, quelques jours après le 30 décembre 2018, jour du scrutin présidentiel et législatif national et provincial.

Pour le président de la Société civile, plusieurs signes tendent à démontrer qu’il pourrait y avoir des choses qui se préparent par la Centrale électorale et qui n’iraient pas dans le sens du respect de la volonté de la population.

C’est de la vigilance que demande Patient Bashombe à la population pour que l’expression de sa volonté soit respectée, rappelant « des cas flagrants et graves » comme le problème des bulletins jetés à Cidaho « qui jettent un discrédit sur les élections », dit-il.

« Nous voulons que la CENI publie les résultats qui reflètent l’expression de la population à travers les urnes. Nous défendons à la CENI de falsifier les résultats parce qu’aujourd’hui avec des informations que nous recevons par ci par là, nous avons comme l’impression qu’il y a des choses louches qui seraient en train d’être préparées et la population ne va cautionner cela. Publier d’autres résultats qui ne concordent pas avec la volonté exprimée de la population, serait mettre de l’huile sur le feu. Je ne serai pas d’accord que la CENI puisse plonger le pays dans le chaos et nous attirons leur attention pour que les résultats ne soient pas tronqués que ce soit à Kinshasa, Bukavu et partout ailleurs » avertit l’avocat Patient Bashombe au micro de Laprunellerdc.info.

Celui-ci félicite tout de même les forces de sécurité pour le professionnalisme dans la sécurisation des scrutins du 30 décembre dernier malgré des cas flagrants des cas d’insécurité notamment à Lurhala dans le territoire de Walungu.

Patient Bashombe condamne également appelle tout de même la population à ne pas s’adonner à des actes de violences.

Il exige par ailleurs un calendrier clair et précis pour que les compatriotes de Beni-Butembo et Yumbi s’expriment à travers les urnes et appelle au parachèvement du cycle électoral en organisant des élections locales et municipales.

Honneur-David Safari

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer