ActualitéPolitiqueSociété

Bukavu : des habitants jubilent et expriment leurs attentes auprès du nouveau président

Le peuple congolais attend du président Felix Tshikedi, l’amélioration du social, la réfection des infrastructures, la réforme de l’économie nationale. Certains citoyens bukaviens se sont exprimés, dans la matinée de ce jeudi 10 janvier 2019, alors qu’ils jubilaient la victoire du candidat de la coalition CACH.

L’ambiance a vite conquis Bukavu, dans la matinée de ce jeudi, à l’audition du nom du président élu. Les artères de la ville étaient inondées de monde, à l’aube de ce jeudi. Jeunes et vieux sont sortis massivement rendre hommage au nouveau président, scandaient des chants de triomphe. Felix Tshisekedi est bien le candidat des attente des plusieurs bukaviens, d’où cette liesse digne d’une réelle victoire.

Toutes catégories confondues, les manifestants ont massivement évoqué les différentes aspirations qu’ils entretiennent vis-à-vis du pouvoir à venir.

Rendant  également hommage  à leur leader, Vital Kamerhe, ces jeunes nous ont révélé leurs attentes auprès du successeur de Joseph Kabila. Il s’agit bien de questions découlant de l’aspect social de son discours de campagne.

« Qu’ils [Tshisekedi et Kamerhe] commencent par résoudre la question d’insécurité à Beni. Après cela, ils devront se focaliser sur le social du peuple congolais », nous a révélé dans la foulée monsieur Emile.

Cet autre citoyen, habitant la cellule Nguba, dans la ville de Bukavu,  évoque lui la nécessité se focaliser sur la gratuité de l’enseignement, la création de l’emploi et le réaménagement des infrastructures de base. Djedje, espère que le duo Kamerhe-Tshisekedi viendra essuyer les larmes des congolais.

« Nous souffrons énormément, nous habitants de Nguba. Chaque jour, quand il est 18 heures, nous ne pouvons plus avoir accès au transport en commun. Nous n’avons ni eau ni électricité. Nous utilisons de l’eau du lac, ce qui provoque beaucoup de maladies hydriques », nous a-t-il confié.

Jeune, monsieur Djedje attend retourner poursuivre les études, à défaut de trouver un emploi directement.

Dans un chapitre on ne peut plus spécifique, le jeune Baraka Buhendwa, étudiant de son état, projette finir les études et accéder à un emploi décent.

« Dans 5 ans, je serai licencié, et j’aimerai que notre président Felix Tshisekedi crée des emplois pour que nous aussi nous ne soyons pas des chômeurs dans notre future vie », nous a confié ce jeune.  

Safari, un chauffeur de taxi quant à lui, voit en la nouvelle de l’élection de Felix Tshisekedi est une aubaine. Il croit qu’avec le Président Tshisekedi, et son colistier Kamerhe, le social du peuple va s’améliorer. Pour ce taximan, le plébiscite de Felix est la réponse divine aux requêtes des citoyens congolais.

« Nous attendons premièrement la stabilisation et la revalorisation de la monnaie congolaise face au dollar américain. Nous n’avons pas non plus de route. En fin, nous demandons que le nouveau président se focalise sur le social des gens. Des personnes meurent fréquemment faute de conditions de vie descentes », a émotionnellement demandé Safari.

Le candidat du CACH devra, toutefois attendre la validation de son élection, par la cour constitutionnelle, et la prestation dans quelques semaines pour commencer à apporter satisfaction aux attentes des citoyens congolais.

Rappelons que lors de leur passage au Nord-Kivu, pour la campagne, les deux leader du Cap pour le Changement avait promis, une fois aux affaires, d’octroyer le ministère de l’Intérieur  à un originaire du grand nord [la partie du Nord-Kivu englobant Beni et Butembo].

John Achiza

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer