ActualitéPolitiqueSociétéUncategorized

RDC: la Dynamique des Professeurs et Universitaires congolais appelle « à la vérité des urnes et à la justice »

«La dynamique des Professeurs et Universitaires congolais a appris avec une très grande stupéfaction la publication des résultats élections présidentielle, législatives et provinciales du 30 décembre 2018 qui ne correspondent ni à la vérité des urnes ni à la justice » lit-on dans la déclaration des professeurs et Universitaires Congolais, parvenue à Laprunellerdc.info.

Pour ces professeurs et Universitaires congolais, par ce fait, la Commission Electorale Nationale Indépendante a trahi sa mission d’institution d’appui à la démocratie, « faisant ainsi rater à la nation l’occasion d’une authentique alternance politique tant espérée et ce, malgré un processus électoral décrié et savamment boutiqué de bout en bout ».

«La dynamique des Professeurs et des Universitaires ne se sent pas concernée ni liée par ces résultats électoraux qui s’apparentent à des arrangements particuliers de certains acteurs politiques assoiffés de pouvoir et de gloriole infâme. Elle fustige cette forfaiture électorale qui menace dangereusement le vouloir-vivre ensemble en instituant une prétendue alternance malencontreuse au sommet de l’Etat. Tout en saluant la mémoire des concitoyens victimes de la démocratisation et de la paix, la dynamique des Professeurs et des Universitaires appelle les uns et les autres à la responsabilité et à la solidarité pour sauver la nation congolaise en péril. Aussi rappelle-t-elle que les élections ont pour finalité la pacification de la compétition politique et la restauration de la confiance entre les gouvernants et les gouvernés, elles participent donc de la légitimation des institutions et de leurs animateurs » disent-ils dans cette déclaration signée par les professeurs Corneille Ewango, Bily Bolakonga, Alphonse Maindo, Antoine Ngute, Nicaise Amundala, Pionus Katuala, Jean Malonda et beaucoup d’autres universitaires.

En conséquence, elle exige de la CENI de reconsidérer en toute transparence son travail de compilation pour se conformer à la vérité des urnes et à la justice; soutient la CENCO dans sa mission d’éclairer l’opinion tant nationale qu’internationale pour faire triompher la vérité des urnes ;demande à la Cour constitutionnelle de dire le droit pour garantir la concorde et la paix nationale ; appelle toutes les parties au calme afin de privilégier l’intérêt national et, le cas échéant, au recours à des voies non-violentes pour faire triompher la vérité ;exige du gouvernement d’assurer à tous les citoyens la sécurité et la pleine jouissance de tous les droits, notamment le droit à la vie ;exhorte le peuple à préserver le vouloir-vivre ensemble et la paix conformément aux vœux des Pères fondateurs de la nation et en accord avec le Prix Nobel de la Paix 2018 Denis Mukwege ;invite la communauté internationale (ONU, UA, UE, SADC, CEEAC, CIRGL, etc.) à accompagner le peuple congolais sur le chemin de la démocratisation et de la paix durable.

Eric Shukrani

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer