ActualitéPolitiqueSécuritéSociétéUncategorized

Sud-Kivu : «urgence humanitaire et sécuritaire à Lemera » (alerte ACMEJ)

Dans son alerte du 1er février 2019, l’Association Contre Le Mal et pour l’Encadrement de la Jeunesse « ACMEJ),  une organisation des droits de l’homme ayant son siège à Katogota dans la plaine de la Ruzizi appelle à l’action urgente pour sauver des vies en danger à Lemera, plaine de la Ruzizi dans la partie Sud de la province du Sud-Kivu. Une urgence sur le plan humanitaire et sécuritaire.

Selon cette organisation, des villages entiers sont frappés par la famine et plusieurs personnes ont quitté leurs domiciles.

ACMEJ met cela au compte des atrocités qui sont commises par des groupes armés étrangers essentiellement Rwandais et Burundais. Laprunellerdc.info, vous propose l’intégralité de cette alerte.

 « ASSOCIATION CONTRE LE MAL ET POUR L’ENCADREMENT DE LA JEUNESSE « ACMEJ/DH »,

UNE ORGANISATION DES DROITS DE L’HOMME.

Siège administratif : Katogota/Sud-Kivu/R D CONGO

Localisation : Plaine de la Ruzizi

Plaine de la Ruzizi, le 1er février 2019

URGENCE HUMANITAIRE ET SECURITAIRE A LEMERA !!!

 Des villages frappés par la famine, comment peuvent-ils secourir les déplacés ?

Les affrontements armés entre les militaires burundais avec les jeunes miliciens burundais « IMBONERAKURE » en coalition avec leurs éclaireurs combattants Maï-Maï /KIJANGALA d’un côté, et les combattants burundais et rwandais fidèles au général GODEFROID de l’autre, constituent une calamité et causent un désastre humanitaire dans plusieurs villages des moyens plateaux de la chefferie de Lemera, dans la Plaine de la Ruzizi, au Sud-Kivu, à l’Est de la République démocratique du Congo.

Les habitants déplacés des villages de KABERE, MUBERE, MULENGE I et MULENGE II, sont mains bredouilles et sans assistance humanitaire dans les villages qui les ont accueillis. Comme la maladie de la mosaïque a frappé aussi les cultures de manioc des villages de moyens plateaux de la chefferie de Lemera, la famine est en train de s’y sentir et les habitants ont difficulté pour survivre : comment peuvent-ils secourir tous ces déplacés ?

C’est la raison pour laquelle l’organisation ACMEJ tire la sonnette d’alarme aux Agences onusiennes, aux Organisations internationales, aux Gouvernements national et provincial et à toute personne de bonne foi pour qu’ils viennent urgemment en aide aux déplacés de ces villages et à leurs familles d’accueil transitoire, avant que le pire n’arrive. Nous avons confiance que nous serons écoutés et que la réponse humanitaire viendra rapidement.

Deux pays voisins s’affrontent chez nous et on les laisse faire !

La situation sécuritaire dans les villages des moyens plateaux de la chefferie de Lemera, dans l’axe Kigoma et Mulenge, en particulier à KABERE, MUBERE, MULENGE I et MULENGE II, en effet, continue à se dégrader.

Des tirs d’armes lourdes et légères continuent de s’entendre dans Kigoma et Mulenge. Les militaires burundais avec leurs jeunes miliciens burundais « IMBONERAKURE » sont décidés de poursuivre leurs ennemis combattants burundais et rwandais fidèles au général GODEFROID partout où ils iront dans les coins et recoins des villages de moyens et hauts plateaux de la province du Sud-Kivu. A partir du 25 janvier 2019, les deux villages (Mulenge I et Mulenge II) sont tombés dans leurs mains et ils ont entamé les opérations militaires dans les hauts plateaux de Lemera.

Aujourd’hui les fidèles armés du général Godefroid, qui seraient au compte ou en connivence avec le régime du Président rwandais PAUL KAGAME, sont en train de connaitre des frappes avec des mitrailleuses et de subir des pertes énormes en vies humaines et minutions ; et même de perdre des villages qu’ils avaient déjà pris en otage comme leurs bases d’entrainement militaire.

Tout cela étonne les habitants civils, qui se demandent pourquoi deux groupes armés étrangers doivent se battre sur le sol congolais, en faisant souffrir la population congolaise. Y a-t-il eu une convention à ce propos entre la République démocratique du Congo et la République du Burundi ?

Si oui, quel mécanisme ces deux pays ont-ils prévu pour la protection et sécurité des populations civiles dans les zones où ces opérations militaires se déroulent ? Si non, pourquoi la République démocratique du Congo ne réagit-elle pas ?

Les habitants civils de la Plaine de la Ruzizi ont besoin de sécurité et de paix ! Depuis presque deux décennies ils sont victimes innocentes d’affrontements militaires et de plusieurs genres de violences. Ils ne veulent plus d’insécurité ! Il est inexplicable que les règlements de comptes entre les deux Pays (Rwanda et Burundi) se passent en République démocratique du Congo.

Si les dirigeants nationaux et provinciaux de la République démocratique du Congo ne prennent pas cette question au sérieux, cette situation va mettre le pays en péril, car ces deux Pays risquent de déclencher leur guerre en République démocratique du Congo.

Nous demandons aux gouvernements national et provincial de la République démocratique du Congo, au Conseil de sécurité des Nations Unies, à la CIRGL et à la Communauté internationale toute entière de prendre cette question au sérieux, en mettant fin à tous les affrontements militaires de ces deux groupes armés étrangers au sol congolais, car ce sont les populations civiles congolaises rurales qui sont en train de subir et d’en être les victimes innocentes.

Il est totalement injuste que les structures scolaires et sanitaires de moyens plateaux de l’Axe Kigoma et Mulenge puissent fermer leurs portes à cause d’affrontements militaires qui ne nous concernent pas, alors qu’au Rwanda et au Burundi, les enfants sont en train d’étudier et les habitants sont en train d’être soignés.

Les habitants de l’Est de la République démocratique du Congo, et particulièrement ceux de la Plaine de la Ruzizi ont besoin de vivre en paix, sécurité et en bon voisinage. Nous pensons que l’organisation ACMEJ cette fois-ci elle sera écoutée ».

 LAprunellerdc.info

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer