ActualitéEconomieSociétéUncategorized

Kasindi: retour au calme après un dimanche agité à la frontière avec l’Ouganda

Un calme relatif s’observe au poste frontalier de Kasindi après tout l’avant midi de ce dimanche 10 février tendu au pont de la rivière Lubiriha et à la barrière DGM Kasindi.

Avant l’intervention de la police pour remettre de l’ordre, les transfrontaliers ont barricadé la route entre le pont et le bureau de la DGM Kasindi pour contester la nouvelle mesure de la DGM obligeant les passants) à payer 5 dollars américain pour un laissez-passer, car aucun jeton n’a été délivré depuis ce dimanche matin.

Ce document devra être visé à 50 dollars américains par l’immigration ougandaise pour trois jours.

Cette situation a été vigoureusement condamnée par des personnes qui font des échanges transfrontaliers avec l’Ouganda voisin.

« Nous ne sommes pas prêts à payer 55 dollars pour traverser d’une frontière à une autre qui est à quelques mètres d’ici. Entre Kasindi et l’Ouganda…on ne peut pas se permettre de nous faire payer des laissez-passer et des visas, ça nous n’acceptons pas » dit un manifestant en colère.

Des transfrontaliers en colère manifestent contre la mesure de la DGM Kasindi non loin du pont lubiriha. Ph. Laprunellerdc.info

Devant le bureau de la Direction Générale des Migrations, le fonctionnaire délégué du Gouverneur affecté à Kasindi a appelé les manifestants à l’apaisement, indiquant que ce dossier aura gain de cause, dans les heures qui suivent.

  Ce nouveau rebondissement inquiète le mouvement citoyen LUCHA qui avait déjà suspendu sa manifestation programmée le mardi 12 février prochain après un compromis trouvé avec les parties prenantes ce samedi dans une réunion.

Elle menace de descendre dans la rue mardi 12 février prochain contre le paiement indu du jeton des 500fc et contre les 5 dollars américains  du laissez-passer.

Héritier Ndunda Bin Mulemberi, depuis le Grand-Nord

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer