ActualitéSécuritéSociétéUncategorized

Rutshuru: activités paralysées à Nyamilima après le meurtre d’un habitant par un élément FARDC

Une personne a été tuée Par un militaire FARDC  l’après-midi du 12 février 2019 dans le champ de Kafunzo vers Kongo à l’Ouest  de Nyamilima, groupement de Binza dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

Nos sources  sur place renseignent que la victime serait un cultivateur connu de la commune rurale de Nyamilima et qui vivait dans le quartier Majengo.

Alors  que celui-ci revenait du champ, le militaire voulait lui faire transporter un colis. Pourtant, disent des témoins, aucune resistance n’a été affichée de la part de la victime contre ce comportement de l’élément FARDC.

Son corps a été améne à Nyamilima par des cultivateurs qui revenaient de leurs champs.

La population de cette entité s’est dite touchée par cet acte qui porte atteinte aux droits humains. Pour exprimer leur colère, des habitants ont manifesté avec le corps de l’infortuné jusqu’au camp militaire basé à Nyamilima dans la soirée de ce mardi 12 février.

Toutes les activités sont restées paralysées depuis la matinée de ce Mercredi 13 février dans l’objectif de réclamer la sécurité dans cette contrée

La société civile de Nyamilima parle d’un élément FARDC de la place qui est déjà bien identifié par les services militaires de la place qui l’ont conduit en prison

Notez que le territoire de Rutshuru se trouve localisé dans la partie Est de la Province du Nord-Kivu et partage une grande frontière entre la RDC et l’Ouganda à Bunagana.

Freddy N. Ruvunangiza

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer