ActualitéSécuritéUncategorized

Fizi: l’armée annonce la reddition de 25 combattants maïmaï à Mboko

25 combattants maïmaï du groupe armé dénommé « réunion » qui opéraient dans la forêt de Majaga à quelques Kilomètres de Mboko dans le territoire de Fizi se sont rendus aux Forces Armées de la RDC de 3305ème régiment basé à Mboko le vendredi 15 février 2019 dernier.

Lors de leur reddition, ils étaient minus de quelques armes individuelles et une arme « d’appui », annonce le porte-parole adjoint de la région militaire, le capitaine Dieudonné Kasereka.

Selon la 33ième région militaire, tous ces maïmaï disent être fatigués de la brousse.

Des redditions successives

Ce lot s’ajoute à un autre élément du groupe Gumino (actif dans les hauts plateaux) présenté par le commandant des Forces Armées de la République Démocratiques du Congo (FARDC) à Minembwe ce samedi 16 février  à la presse locale.

Vers la fin du mois de Janvier de cette année, le Général autoproclamé Ebwela Kibukila avait exprimé sa volonté de se rendre. Il disait également attendre que les autorités répondent positivement à son cahier de charge.

Pour l’instant, on affirme qu’il continue à sensibiliser les autres éléments maïmaï dans les Hauts plateaux de Minembwe, principalement dans le secteur de Mutambala en perspective d’une reddition en groupe aux FARDC.

A Kalehe, Au moins 8 éléments des Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR) se sont rendus dans le territoire de Kalehe en l’espace de quelques jours. Entre le dimanche 10 et le mercredi 13 février 4 éléments FDLR se sont rendus auprès des éléments des Forces Armées de la RDC (FARDC) basées à Numbi. 2 autres  se sont rendus à la section DDRRR de la Monusco à Minova, selon la société civile locale.

Ceux-ci disaient venir de Mweso en territoire de Masisi dans le Nord-Kivu.

Ces éléments s’ajoutent aux deux autres éléments FDLR qui se sont rendus le lundi 4 février dernier dans la soirée dans le centre de Nyabibwe, groupement de Mbinga-Nord .

Ces deux éléments FDLR en provenance de Rutare avec deux armes avaient déclaré qu’ils sont en masse et en route pour Chinono et dans le Parc de Kahuzi-Biega, selon Delphin Birimbi, de la société civile de Mbinga-Nord.

La 33ème  région militaire basée au Sud-Kivu et au Maniema), demande à tous les autres groupes armés qui opèrent dans ces provinces d’emboiter les pas des combattants de ces groupes armés nationaux et étrangers avant qu’ils ne subissent la rigueur de la loi.

Le 11 février dernier, l’armée annonçait avoir neutralisé onze rebelles, quatre armes AKA 47 récupérées, ainsi que plusieurs effets militaires. Un élément FARDC a également perdu la vie et deux autres ont été blessés au cours des opérations contre des groupes armés dans les Hauts Plateaux d’Uvira.

Ghislain Bafunyembaka, depuis Fizi

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer