ActualitéCultureSociétéUncategorized

Bukavu: après le festival «Zéro Polémik», Joyeux Bin Kabodjo remonte sur scène en spectacle d’humour « les enfants sucrés »

Joyeux Bin Kabodjo, responsable du festival «Zéro Polémik» remonte sur scène en spectacle d’humour « les enfants sucrés ».

Ce spectacle est connu pour avoir été joué deux fois en ses extraits de 12 minutes  à l’Institut Français de Bukavu lors d’un gala de rire organisé par «Bukavu Comédie Club» et à la soirée d’ouverture du festival «Zéro Polémik». Joyeux Bin Kabodjo nous revient cette fois avec le spectacle complet.

A-t-il fait exprès d’attendre en donnant des extraits ou était-il en écriture au labo? On le saura le 7 Avril 2019 à 14 heures en la grande salle du Collège Alfajiri de Bukavu dans ce rendez-vous du mois.

« Les enfants sucrés » relate en humour, les ridicules de la réalité du décalage éducationnel entre enfances selon les temps et les saisons, et bien-sûr, selon l’espace dit Bin Kabodjo.

«Alors que certains ont suivi la seule télé du quartier à la sueur de nombres des bidons puisés qui leur donnait ce droit, d’autres ont grandi littéralement dans la télé au point de mériter de lunettes à 5 ans », dit-il brièvement à Laprunellerdc.info.

une affiche du spectacle

Selon les organisateurs, l’humoriste de Beni Christian Kabwe est l’invité de cet événement et les Nafsi Power (un groupe de chanteur de retour du festival Amani) seront en performance spéciale à cet événement.

Ce spectacle est une Production de SIGHTED DESIGN et PROD AFRICA+

Le rendez-vous est donc pris et l’humoriste appelle à venir rire au rythme de vos souvenirs d’enfance.

 Jean-Luc M.

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer