ActualitéSécuritéUncategorized

Kabare: 1 mort et plusieurs maisons pillées par des bandits armés ce dimanche à Shanga

Une personne (sentinelle de l’Institut Shanga), tuée par balle et 4 maisons pillées.

C’est le bilan dressé par la Société Civile après une attaque d’hommes en armes non autrement identifiés dans la nuit du dimanche 17  à ce lundi 18 mars 2019, dans le groupement Bushwira, chefferie de Kabare, non loin de la Route Nationale Numéro 2 en allant vers Mudaka.

Selon la société civile, cette attaque vient après celle de novembre 2018 où trois personnes avaient été blessées par balles et plusieurs maisons pillées dans ce même village du territoire de Kabare.

«Nous demandons qu’on implante la police dans le village Shanga et qu’une enquête soit ouverte parce qu’un élément des forces de sécurité qui avait été identifié parmi les bourreaux mais nous ne savons pas s’il est toujours écroué à la prison centrale de Bukavu. Nous recommandons une un couvre-feu dans ce village parce que nous craignons également que ces armes ne soient toujours dans ce village de Shanga et constituent un élément de déstabilisation de cette entité» recommande Emmanuel Bengehya, président de la Société Civile du territoire de Kabare.

Le territoire de Kabare n’est pas en reste dans la série d’assassinats et attaques des maisons qui touche la province du Sud-Kivu. Pour le mois de Février dernier, Sajecek Forces Vives (spécialisée dans la gouvernance sécuritaire) avait fait état de 5 personnes tuées, 3 maisons attaquées, 4 cas d’enlèvements au cours de ce seul mois.

Dans ce territoire comme dans plusieurs autres de la province du Sud-Kivu, on déplore la circulation des armes légères et de petit calibre qui sèment terreur et désolation dans ces entités à part la multiplicité des groupes armés locaux et étrangers actifs dans d’autres territoires.

Jean-Luc M.

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer