ActualitéPolitiqueUncategorized

Sud-Kivu : à peine implanté, l’ADPEC de Placide Tshisumpa au bord de l’implosion

L’Alliance des Démocrates pour l’Émergence du Congo (ADPEC) de Placide Tshisumpa peine à se stabiliser dans la province du Sud-Kivu.

Quelques mois seulement après son installation dans la province du Sud-Kivu, les défections ont commencé à être enregistrées.

Ces deux derniers mois, la crise s’accentue. Les cadres se désavouent en longueur des journées.

D’un côté, ce sont des cadres de ce parti qui ont décidés le 12 mars dernier de créer un comité de crise dans la province du Sud-Kivu en désavouant le comité fédéral.

Dans cette déclaration, il est reproché au comité dirigé par Matabishi Baguma, la mauvaise gestion des ressources disponibles de la Fédération et la faible mobilisation des masses. L’absence du leadership dans les chefs des dirigeants fédéraux, l’immaturité politique et l’inaptitude dans la gestion de la fédération, et plusieurs autres griefs.

Ces cadres ont alors mis en place un comité dit de crise de 7 personnes dirigé par le président fédéral désigné Maisha Tengeneza Alexandre.

Dans une autre déclaration politique, cette fois de soutien, signée par une trentaine des personnes, le comité fédéral dit regretter « avec dernière énergie» ces accusations « gratuites » envers le membre fondateur et président du comité fédéral de ce parti au Sud-Kivu.

Ils disent continuer à apporter leur soutien à monsieur Matabishi Baguma Arsène qui dit-on « a fait que l’ADPEC soit installé dans deux provinces de l’Est avec une grande force et jusqu’aujourd’hui les résultats sont visibles par tous ».

Dans cette déclaration, les signataires signent et persistent : ceux qui ont mis en place le comité de crise sont des « rebelles » et sont remis au directoire national de ce parti pour une décision finale.

Ils menacent par ailleurs d’ester en justice, ces gens « mal intentionnés et manipulés ».

Pour l’instant, tous ces cadres attendent une décision et/ou appel de la part du directoire national de ce parti dirigé au niveau national par un transfuge de l’AFDC de Bahati Lukwebo.

En attendant, c’est la confusion qui règne dans la fédération du Sud-Kivu. Difficile de savoir qui dirige réellement le parti.

Honneur-David Safari

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer