ActualitéSécuritéSociétéUncategorized

Sud-Kivu : l’armée confirme la suppression de plusieurs barrières sur la RN5 Uvira-Fizi

Les barrières illégales érigées sur la route nationale N°5, Uvira, Misisi, Nyange viennent d’être supprimées a partir de ce  lundi 25 mars 2019, sur ordre de la haute hiérarchie militaire. C’est ce que confirme le capitaine Dieudonné Kasereka, le porte-parole du secteur opérationnel Sukola 2 dans le Sud du Sud-Kivu.

Selon ce porte-parole de l’armée, le commandant de la 33ème Région militaire,le général Major Muhindo Akili Mundos a dépêché le dimanche une délégation conduite par le colonel GBAWAlA Jean-Bosco, pour l’exécution de cet ordre.

Il note par exemple que seulement à Misisi, cité minière de sept quartiers, dix barrières tenues illégalement par plusieurs services ont été supprimées.

Avant d’exécuter l’ordre à Misisi, cette délégation a supprimé aussi les barrières de Mboko, Baraka, Fizi, chez maman Tantine et Lulimba, indique le capitaine Kasereka.

Il faut noter que cette décision de suppression des barrières dans le territoire de Fizi, intervient un mois après les barrières de Toyota, Mushweshwe dans Kabare, ainsi que Kazingo.

Le commandant 33ème région rappelle quant à lui qu’aucun militaire ne doit se retrouver dans les carrés miniers, et demande aux agents de L’État de ne pas inciter les militaires à commettre des actes contraires aux règlements .

Depuis plusieurs jours, les organisations de défense de droits de l’homme accusent les militaires FARDC de tenir des barrières. La population et les activistes de droits de l’homme se disent satisfaits et souhaitent que cette mesure ne soit pas de courte durée.

Jean-Luc M.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer