ActualitéPolitiqueUncategorized

Sud-Kivu: un député provincial UNC lance une pétition pour la dissolution des Assemblées Provinciales et celle Nationale

Le député provincial Homer Bulakali Mwanawabene, élu député provincial dans la circonscription électorale de la ville de Bukavu pour le compte de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) demande depuis plusieurs jours a dissolution des Assemblées Provinciales, de l’Assemblée Nationale et l’annulation des récentes élections sénatoriales.

Le député explique sa démarche par la volonté de lutter contre la corruption et l’enrichissement illicite de certains élus surtout lors des élections sénatoriales du 15 mars dernier.

Celui-ci est allé plus loin en initiant depuis ce dimanche 24 mars une pétition devant des habitants au terrain de Funu, commune de Kadutu dans la ville de Bukavu. Une pétition qui compte réunir un minimum de 100.000 signatures et adressée au chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Celui-ci affirme d’ailleurs que ce n’est pas un problème pour lui s’il n’est pas réélu.

«Exigeons sans relâche la dissolution des assemblées nationale et provinciales et l’organisation des bonnes élections législatives Au vu des allégations de corruption lors des élections sénatoriales du 15 Mars 2019 et si rencontrent la conviction de plus de 80% des électeurs congolais en rapport avec une possible corruption lors des élections législatives du 30 Décembre 2018, (corruption qui n’a pas concerné l’élection présidentielle), Nous peuple congolais, souverain primaire, demandons au président de la République son excellence Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo de dissoudre toutes les assemblées ( nationale et provinciales), de restructurer la CENI et d’organiser très rapidement les élections législatives qui seront transparentes et crédibles. Nous lançons un appel national à l’appropriation individuelle et collective de cette requête par des manifestations pacifiques et légales» disait Homer Bulakali.

L’initiateur de la pétition révèle que dès le jour du lancement de la pétition, elle a déjà recueilli plus de 2000 signatures.

Homer Bulakali est connu pour ses positions controversées. Cadre de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), il lui est arrivé de manifester seul sur la principale artère de la ville de Bukavu pour dire non à une tentative de spoliation du marché Beach Muhanzi dans la commune de Kadutu.

Homer Bulakali sait parfaitement bien qu’il peut compter sur une large partie de l’opinion qui condamne leur élus après des allégations de corruption lors des sénatoriales de ce mois. La question c’est : les habitants de Bukavu sont-ils prêts de tout refaire comme le propose leur élu ? C’est la question qui devra trouver une réponse avec l’évolution de sa pétition.

Jean-Luc M.

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

3 commentaires

  1. La démarche est bonne et très ambitieuse. Toute fois l’initiateur est guidé par ses sentiments. s’il faut récuser les opérations de la CENI, c’est dans leur globalité. on doit donc annuler toutes les opérations depuis les scrutins présidentiels jusqu’aux scrutins sénatoriales. En un mot, le CASH (UNC) donne raison à LAMUKA (MAFA).

  2. J’encourage ce député, Sa lutte est pas mal car nous avons connu le même problème en répétition dans ce pays, si aumoin chacun des nos élus avait la même vision ça pourrait sonner bien avec retissance.

  3. C député a une base arrière, je crois que cash par sa faiblesse de constituer juste un gouvernement donne raison à lamuka . Si les assemblées seront dissolues car il ya eu corruption, celle exagerante s’est faite à la présidence; donc elle aussi. Alors qui va dissoudre qui??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer