ActualitéEconomiePolitiqueSociétéUncategorized

Retombées de la visite de Félix Tshisekedi aux États-Unis : reprise de la coopération entre la RDC et le FMI

Les relations entre la RDC et le Fonds monétaire international (FMI) étaient rompues depuis 2015. 

C’est la directrice de cette institution financière internationale, Christine Lagarde, qui l’a annoncé à l’issue de son entretien avec le chef de l’État congolais.

« Je suis ravie que l’on ait pu renouer la relation et mettre en place ce partenariat pour travailler ensemble à l’amélioration de la situation économique et des populations. […] La mission du FMI est d’aider les États membres de l’institution dès lors qu’on aura fait un audit de la situation économique de la RDC et qu’à la demande du président. et qu’à la demande du président [Tshisekedi], on aurait besoin de mettre en place un programme de soutien, de financement dans le cadre de l’amélioration économique qui est souhaité cela est toujours envisageable », a-t-elle déclarée.

A cet effet, elle a fait savoir que le FMI va procéder, dès le lundi 8 avril, à l’audit général de la situation économique de la RDC avant d’envisager de se mettre en programme avec la RDC sur demande du président congolais Félix Tshisekedi et de son gouvernement.

« Depuis 2015, nous n’avions pas fait de revue commune de l’économie du Congo. On va d’abord commencer par se mettre au travail et déterminer ensemble la situation économique pour faire un audit de l’économie de la RDC qui va nous permettre d’établir où sont les forces, où sont les faiblesses, où les politiques budgétaires peuvent être améliorées, où la situation peut être améliorée sur la plan de la protection sociale de la population. Puis on donnera des conseils appropriés à M. le Président et à son gouvernement. Ensuite on verra… si on doit et peut financièrement, à la demande de M. le Président et de son gouvernement, aider sous forme de programme. Mais on n’a pas besoin de programme pour se mettre au travail. La mission du FMI chargée de la RDC est mobilisée et prête à travailler dès lundi matin avec le ministre des Finances et sa déleguation », a expliqué Mme Christine Lagarde.

Ainsi, le ministre des Finances restera lundi aux États-Unis pour entamer des discussions avec le FMI.

En 2015 , le FMI avait rompu la coopération avec la RDC, suite à la non transparence dans les contrats miniers.

Avec mediacongo.net

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer