ActualitéSécuritéSociétéUncategorized

Shabunda: le chef milicien «Vunja Vikwazo» quitte la forêt pour permettre le développement de son territoire

Reddition ce dimanche 14 Avril à Shabunda centre, du chef rebelle «Vunja Vikwazo» opérant dans la zone appelée « piste 14 » en Territoire de Shabunda au Sud-Kivu.

Ce chef milicien s’est rendu seul et affirme avoir répondu à l’appel de quitter la forêt pour la reconstruction du territoire de Shabunda et la province du Sud-Kivu.

Jusque ce lundi 15 avril, ce milicien était entre les mains des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC). Au téléphone de Laprunellerdc.info, il dit croire à l’élan de construction de la province et de son territoire et estime que c’est le moment de donner la chance au nouveau président de la République. 

«Pour l’instant, je suis sorti seul de la forêt. Je faisais partie du groupe du Général Kimba. Un grand groupe reste du côté du Général Kazimoto. J’ai quitté la forêt parce que nous avons un nouveau gouvernement et nous ne voulons plus faire entrave au développement de Shabunda. On voit que les routes commencent à être reconstruites. Ça ne sert plus à rien de rester dans la forêt. Maintenant je suis à la radio pour faire appel à tous les autres encore présents dans la forêt de quitter car le président de la République veut le développement de notre territoire et il ne peut pas se faire si nous continuons à rester dans la forêt. Je suis très écouté et je suis sûr que les autres combattants vont me suivre» dit le chef rebelle.

Monsieur «Vunja Vikwazo» dit être dans les bonnes mains des Forces Loyalistes et affirme n’avoir aucun problème. « Je suis très bien encadré par nos militaires et j’appelle les autres à me rejoindre », dit-il.

Pour rappel, plusieurs notabilités du territoire de Shabunda et Walungu et d’autres autorités politiques avaient appelé les fils de Shabunda à quitter la brousse et ainsi contribuer à la reconstruction de leur territoire.

Un appel fait lors du lancement de la construction de la route Burhale-Shabunda.

«Je voudrai au nom de la population appeler les services de sécurité à sécuriser les matériels et tout le personnel qu’on va mettre sur cette route pendant tous les travaux .Je voulais nous inviter acteurs politiques et sociaux à sensibiliser les groupes armés qui sont le long de cette route ; qui peuvent empêcher que les travaux se poursuivent; jusqu’à la fin à quitter la forêt», avait dit le député national Amato Bayubasire, élu du territoire de Walungu.

Le Gouverneur ad intérim, Adolphe Bizimuungu Doli avait lui aussi demandé aux groupes armés de Shabunda et Walungu de quitter la brousse pour permettre à l’Office des routes de travailler en toute sécurité.

Selon un notable de Shabunda, plusieurs groupes rebelles du territoire de Shabunda sont décidés de quitter la forêt pour permettre à l’Office des routes d’atteindre sa mission en toute quiétude et de ne pas rééditer l’expérience du passé où les engins étaient pris en otage par des miliciens.

Le commandant de la 33ième région militaire, le Général Akili Muhindo dit « Mundos » continue à faire appel à tous les groupes armés encore actifs dans le Sud-Kivu et Maniema de quitter la forêt avant que les FARDC n’utilisent la force pour imposer l’autorité de l’État sur l’ensemble de ces deux provinces.

Jean-Luc M.

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer