ActualitéPolitique

Pérou : L’ex-président se suicide en se tirant une balle dans la tête

Deux fois président du Pérou, de 1985 à 1990, puis de 2006 à 2011, Alan Garcia s’est tiré une balle dans la tête mercredi 17 avril 2019 alors que la police était à son domicile pour l’arrêter. Rapidement pris en charge et opéré, il n’a pas survécu. 

Il était accusé d’avoir accepté des pots-de-vin de l’entreprise de construction brésilienne Odebrecht. Les enquêteurs affirment qu’il a reçu des pots-de-vin d’Odebrecht au cours de son second mandat, dans le cadre d’un projet de construction d’une ligne de métro dans la capitale.

Odebrecht est un géant brésilien de la construction à l’origine de grands projets d’infrastructure dans le monde entier. Suite au travail des enquêteurs anti-corruption, la société a admis avoir versé des pots-de-vin dans plus de la moitié des pays d’Amérique latine, ainsi qu’en Angola et au Mozambique. Odebrecht a reconnu avoir versé près de 30 millions de dollars US (17 milliards de franc CFA) en pots-de-vin au Pérou depuis 2004.

Mais M. García a toujours nié les accusations portées contre lui et se disait victime de persécutions politiques. Il avait demandé l’asile à l’ambassade d’Uruguay à Lima mais sa demande avait été rejetée.

Les quatre derniers présidents péruviens dont Ollanta Humala, Alejandro Toledo et Pedro Pablo Kuczynski font tous l’objet d’une enquête pour corruption présumée. Le cinquième – Alberto Fujimori – purge une peine de prison pour corruption et violations des droits humains.

Le corps de celui qui avait été deux fois président est arrivé mercredi soir à la Maison du peuple, les locaux de son parti, l’Alliance populaire révolutionnaire américaine (Apra). Le cortège funèbre est parti directement de l’hôpital où M. García, 69 ans, père de six enfants, est mort sur la table d’opération. Il aura été veillé toute la nuit par ses proches, et ses partisans auront jeté des fleurs blanches sur le cercueil à son arrivée.

Thomas Uzima

 

 

 

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer