Nord-Kivu: des miliciens maïmaï multiplient des attaques en groupement Baswagha Madiwe à Beni, la société civile inquiète

En moins de deux semaines seulement, 6 personnes dont 4 miliciens maïmaï, 1 civil et un militaire des Forces Armées de la RDC ont été tués dans ce groupement pendant les affrontements entre l’armée loyaliste et des groupes armés.

Les forces vives de ce groupement s’inquiètent de cette recrudescence de l’insécurité causée par la prolifération des groupes armés négatifs, essentiellement maïmaï qui s’attaquent du jour au lendemain aux différentes positions militaires dans la zone.

Tout en saluant la bravoure de l’armée, cette structure citoyenne  demande aux jeunes de se désolidariser des miliciens armés qui sèment terreur et désolation et qui ne peuvent pas favoriser le développement de leur entité.

Sheikh Ramazani, l’un des cadre de cette structure appelle les jeunes à travailler pour le pays dans les rangs de l’armée nationale au lieu de se faire tuer en brousse.

Notez que ceci intervient après que les militaires FARDC aient repoussé une attaque des hommes armés identifiés aux  miliciens maïmaï ce samedi 4 mai vers 5h au niveau de Senga, localité se trouvant sur la route Kyatsaba -Mabalako en territoire de Beni. Une attaque qui s’est soldée par la mort de 4 présumés miliciens maïmaï, tous originaire de Mabalako.

Les corps de ces derniers ont été exposés en publique à Mabalako avant leur enterrement ce même samedi.

Rappelons aussi que c’est la deuxième attaque qui vise la position de l’armée dans ce groupement dans une durée de deux semaines.

Roger Kakulirahi, depuis Beni

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )