ActualitéSociétéUncategorized

Walungu: 8 personnes mortes dans un puits d’Or dans le groupement de Rubimbi

Huit personnes ont trouvé la mort dans un puits d’or dans la localité de Mufa/ Kabila Mbali , précisément à Cishumbo, groupement de Rubimbi, entre la chefferie de Ngweshe (Walungu) et Burhinyi (Mwenga).

Selon des sources sur place, l’événement s’est déroulé le jeudi 2 mai dans les après-midi.

Les acteurs de la Société Civile contactés par Laprunellerdc.info renseignent qu’une seule personne vivante est sortie des décombres, sauvée par des secours organisés localement.

Cet accident serait dû à un éboulement dans ce puits d’or, explique Byamungu Prosper, président de la Jeunesse de Tubimbi.

« La mauvaise gestion de ce puits d’or de monsieur Olivier Kamarha a entrainé un éboulement qui a enseveli 9 personnes. Une personne a été sauvée et est internée dans une structure médicale où il reçoit les soins médicaux. Après le constat, plusieurs autorités ont décidé, en présence du chef de groupement de Mulanga, monsieur Chapa Ludunge, d’enterrer les corps », dit Prosper Byamungu.

Ils ont été tous enterré hier. Source radio club Rugwasanye de Tubimbi. C’est un deuil total à Tubimbi. Tubimbi est dans le territoire de Walungu chefferie de Ngweshe sur la route Nationale No2 à 75km de la ville de Bukavu à la frontière avec le territoire de Mwenga. Vincent Mukulikire.

C’est la première fois qu’un évènement pareil est rapporté à ce lieu depuis des dizaines d’années de l’exploitation de ce carré minier, renseigne un autre notable de Rubimbi.

Pour l’instant, une délégation de l’Assemblée Provinciale est arrivée sur le lieu. Composée de 5 personnes avec à la tête Polycarpe Bushenyula, elle a dit être venue pour compatir avec les familles frappées par ce drame. 

Des accidents dans les carrés miniers sont toujours rapportés dans plusieurs territoires du Sud-Kivu. Le récent incident est survenu le mois dernier à Nyabibwe dans le territoire de Kalehe où plus de dix personnes ont perdu la vie dans un puits de cassitérite. Plusieurs autres personnes sont mortes à Kaniola (Walungu) mais aussi Mwenga et Fizi sans que l’État ne déclenche des enquêtes pour y apporter la lumière. 

Éric Shukrani

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer