ActualitéPolitiqueSociétéUncategorized

Affrontements interethniques au Sud Sud-Kivu: à Bukavu, des représentants des communautés appellent à arrêter «sans délai et sans condition» toutes les hostilités

Des représentants des communautés Bembe, Banyamulenge, Banyindu et Bafuliru résidents à Bukavu recommandent au gouvernement congolais tant national que provincial de prendre des mesures d’urgence  pour rétablir la paix, la sécurité des personnes et de leurs biens mais aussi assoir l’autorité de l’Etat en vue de prévenir le pire au Sud-sud de la province du Sud-Kivu.

Cette demande a été formulée au cours d’une rencontre tenue ce 10 mai 2018  pour examiner la situation sécuritaire alarmante qui prévaut dans les hauts plateaux de Fizi, Itombwe et Uvira et plus particulièrement à Kamombo dans le groupement de Balala-Nord, secteur de Tanganyika en territoire de Fizi.

Dans un communiqué publié après cette rencontre, les ressortissants du Sud  Sud de la province du Sud-Kivu condamnent l’insécurité qui prévaut dans cette partie du pays.

“Tenant compte des conséquences désastreuses qui touchent la population locale notamment la perte en vies humaines, les incendies des villages, les déplacements massifs des populations exposées aux intempéries de la nature et sans assistance aucune, les pillages des bétails et la destruction des champs en cette saison de récolte, nous condamnons avec la dernière énergie cette guerre imposée à nos paisibles populations par les bandes et groupes armés” renseigne le communiqué.

Ces représentants de communautés du Sud Sud de la province du Sud-Kivu appellent aux belligérants d’arrêter sans délai et sans condition toutes les hostilités et de déposer les armes auprès des Fardc en  enterrant la hache de guerre.

Au gouvernement, ils recommandent de prendre urgemment des mesures d’assistance humanitaire en faveur des populations en détresse.

Ces représentants demandent aux différentes communautés locales de se désolidariser des groupes armés en s’inscrivant dans la dynamique de la recherche d’une paix durable.

Ils leurs demandent ensuite d’avoir confiance au gouvernement de la République mais aussi au forces armées.

Cette rencontre s’est tenue à Bukavu à l’hôtel « Le Cadre » sous la modération des députés  provinciaux, élus de Fizi.

A lire aussi: http://www.laprunellerdc.info/2019/05/11/fizi-une-dizaine-de-villages-vides-de-leurs-habitants-et-incendies-en-une-semaine/

Il sied de signaler que le Sud Sud de la province du  Sud-Kivu connait depuis quelques semaines déjà la résurgence des conflits interethniques qui ont occasionné des déplacements des populations et la perte des biens et vies humaines.

Jean-Luc M.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer