ActualitéPolitiqueSociétéUncategorized

RDC: l’AFDC de Lukwebo poursuit son offensive et menace d’avoir un candidat président du Sénat

Selon monsieur Philippe Udji, cité par Top Congo Fm de Kinshasa, son parti l’AFDC aura son propre candidat président du Sénat s’il y a aura un autre candidat président qui sortirait en dehors du Conseil Politique du FCC. « Et nous sommes sûrs de que nous allons remporter » prévient ce cadre de l’AFDC.

Dans sa communication, Philippe Undji dénonce une « approche discriminatoire » dans les démarches entamées par les Sociétaires du Front Commun pour le Congo. Des démarches qui, dit-il s’écartent de la charte de cette formation politique dirigée par l’ancien président Joseph Kabila.

Son regroupement politique dit solliciter le pilotage du Sénat et « demande à l’autorité morale du FCC de jouer son rôle d’arbitre au nom du principe du poids politique afin de garantir la paix au sein de cette mégastructure ».

Au cas contraire, « le FCC et son autorité morale balisent le lit de contestations ».

Pour soutenir la demande, ce cadre AFDC-A met en avant les 112 parlementaires (42 nationaux et 70 provinciaux) et qui font de ce regroupement la 2ième force politique de la RDC.

Cette déclaration n’est pas la première. Il y a quelques semaines, plusieurs fédérations de ce regroupement politique dénonçaient « l’égoïsme » du PPRD dans le partage du pouvoir.

Dans l’entendement de beaucoup des cadres et sociétaires de l’AFDC, leur regroupement politique doit être à la tête d’une institution politique en RDC.  Visiblement, c’est le Sénat qui est visé.

Jean-Luc M.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer