ActualitéPolitiqueSécuritéSociétéUncategorized

Rutshuru: vive tension à Kiwanja à la suite d’une nouvelle manifestation des élèves ce jeudi contre l’insécurité

Des milliers d’élèves sont encore dans les rues de Kiwanja dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu depuis la matinée de ce jeudi 16 mai 2019.

Comme ce mercredi, ceux-ci protestent contre l’insécurité devenue récurrente dans leur entité. Une insécurité caractérisée par des Kidnappings suivis de meurtre ou de demande de rançon et qui n’épargne pas les écoles de la place.

Selon Me Dellyco Mbambu Nyamwami, Secrétaire exécutif du Centre International pour la Défense des Droits de l’Homme, la paix et l’Environnement (CIDDHOPE) présent à Kiwanja, il s’agit des milliers d’élèves qui manifestent sur la nationale N° 4 au quartier Office au Nord du chef-lieu de Rutshuru.

Les manifestants le font à la suite d’un meurtre de Monsieur Kaiman et l’enlèvement de son épouse et ses deux sœurs les autorités n’ont pas prouvé la volonté de rechercher et trouver ces personnes en vie. Jusque-là les kidnappeurs demandent une rançon de 1500 dollars mais les manifestants exigent que ces personnes soient ramenées en vie.

“Nous voulons que les autorités travaillent dans l’unisson de manière à pouvoir prendre des mesures idoines de protection en faveur de la population de Kiwanja. Parce que la majeure partie est constituée par des paysans qui ont des champs dans les environs de la cité et qui n’arrivent pas à vaquer librement à leurs activités à la suite de l’insécurité qui gangrène ce territoire » dit à Laprunellerdc.info, Me Dellyco Mbambu Nyamwami.

Il signale par ailleurs qu’au total 22 cas d’enlèvement ont été signalés depuis Janvier dans cette entité et les habitants sont fatigués.

des élèves manifestants près d’une écoles de Kiwanja. Ph. Laprunellerdc.info

Pour l’instant, la police Nationale Congolaise tente de les disperser  à coups des gaz lacrymogènes mais les manifestants résistent en lançant des pierres aux éléments de la Police.

Toutes les activités sont paralysées et aucune école n’a ouvert dans cette cité située à plus de 75 Kilomètres au Nord de la ville de Goma.

Plusieurs habitants sont toujours enfermés dans leurs maisons.

Honneur-David Safari

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer