ActualitéPolitiqueSociétéUncategorized

Suspension des embarcations en bois sur le Lac Kivu: à Kalehe, la Société Civile demande au ministre de transport de revenir sur sa décision

A Kalehe, la décision portant suspension de navigation des embarcations en bois sur le lac Kivu ne passe pas.

Après plusieurs leaders et « notables » qui ont déjà exprimé leur désaccord par rapport à la mesure, c’est le tour des structures de la Société Civile de demander que cette mesure soit levée. Pour eux, il faut plutôt règlementer la navigation sur le lac Kivu et non suspendre ce trafic.

Ces structures citoyennes appellent plutôt à encadrer ce transport en sanctionnant notamment les responsables étatiques qui ne font pas leur travail de ce côté.

«La société civile du groupement de Buzi en territoire de Kalehe se dit préoccupée de la décision unilatérale prise par madame la ministre de transport et communication en province du Sud-Kivu. Nous sommes étonné de lire dans les réseaux sociaux que madame a suspendu toutes les embarcations en bois et même motorisées arguant que le bateau Karisimbi devrait desservir la population de Kalehe. Il est inacceptable et inadmissible d’affecter un bateau qui prend toujours la direction de Bukavu – Minova pour assumer les mouvements vers le Nord Kivu pour un si grand territoire comme Kalehe. Les auteurs des cas de naufrages sont très bien identifiés. Les services de l’État complices des incidents sont en toute liberté dans leurs sites respectifs.  L’État ne  fait pas bien son travail. Que ces gens soient sanctionnés pour n’avoir pas bien coordonné les mouvements d’embarcation et que la population soit remise dans ses droits » écrit à LAprunellerdc.info, James Musanganya, rapporteur de la Société Civile de Buzi.

Même ras-le-bol du côté du Cadre de Concertation Territorial de la Société Civile  de Kalehe.

Son modérateur Delphin Birimbi wa Lunyerere rappelle que la vie de la population de Kalehe dépend des interactions en îlots, la ville de Bukavu et celle de Goma.

«Nous avions demandé de réglementer la navigation sur le lac Kivu et non suspendre des activités. Comment les habitants des villages insulaires et autres avec plus au moins 23.000, vont-ils vivre ? Est ce qu’ils n’ont pas droit à la vie ? Le Président de la République, chef de l’État nous a laissé les gilets de sauvetage comme mesure provisoire en attendant la Construction des 4 ports, la disponibilisation de bateaux et l’asphaltage de la RN2 Bukavu-Goma, tronçon Sake-Kavumo comme Solution définitive au Problème. Nous demandons de réglementer la navigation  et diffèrent de suspension » plaide Delphin Birimbi.

Pour rappel, la ministre provinciale de Transport et voies de Communication au Sud-Kivu a décidé de suspendre la navigation de toute embarcation motorisée en bois sur le lac Kivu en attendant l’enregistrement et l’identification des pirogues qui devraient poursuivre la navette sur les eaux du Lac Kivu.

Une décision annoncée ce mercredi 15 mai 2019 à Bukavu à l’issue d’une rencontre tenue entre la ministre de tutelle et les armateurs sur le lac Kivu.

Il s’agissait de réfléchir sur la situation de Kalehe et la gestion des eaux du Lac Kivu après 3 naufrages en moins d’un mois sur le littoral de Kalehe.

Éric Shukrani

 

 

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer