ActualitéJusticePolitiqueSécuritéSociétéUncategorized

Uvira : une tribune d’expression populaire sur la protection des civils, les droits humains et le renforcement de la Cohésion Sociale

Comme autrefois à Bwegera dans la plaine de la Ruzizi, plus ou moins 40 membres des communautés locales et les autorités ont adressé plusieurs recommandations pour la protection des Civils, les droits humains et le renforcement de la Cohésion Sociale dans la ville d’Uvira au Sud du Sud-Kivu.

Les participants ont recommandé aux autorités la mutation des commandants militaires dans les Hauts Plateaux de Fizi et Uvira et que les nouveaux ne soient pas originaires de la région, que le désarmement soit fait et doit toucher des détenteurs d’armes dans toutes les communautés.

Ils ont aussi recommandé que les politiciens  se désolidarisent des groupes armés qui sèment la désolation auprès de la société civile et que les militaires et la police soient effectivement pris en charge.

Au Bureau Conjoint des Nations-Unies et la Monusco, les participants demandent d’accompagner  le Réseau Local de Protection des Civils (organisateur de l’activité)  pour que ce cadre (Tribune populaire sur la protection des civils et droits humains) soit permanent entre les autorités et les acteurs de la société civile, d’accompagner  le Réseau Local de Protection des Civils pour matérialiser ses actions sur le terrain.

A l’Asbl RLPC, les participants ont recommandé qu’elle continue de sensibiliser  la population à dénoncer les cas violation qui sont commis contre elle ou encore que la population dénonce les violations au moment opportun et enfin de plaider auprès des autorités provinciales et nationales pour que les militaires et policiers soient effectivement pris en charge.

Notons que cette Tribune d’expression populaire sur la protection des civils, droits humains et le renforcement de la cohésion sociale, a été organisée  par le RLPC en collaboration avec le  BCNUDH. Elle s’est tenue dans la salle polyvalente de la Mairie d’Uvira  le 16 Mai 2019.

40 participants ont pris part à cette séance, dont la 10 autorités et 30 autres membres d’autres communautés locales parmi eux 9 femmes et 31 hommes.

Thomas Uzima

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer