Bukavu: «la société nous rejette suite à notre orientation sexuelle» (Kipinde Mwamba, Transgenre)

Kipinde Mwamba transgenre et membre de Rainbow Sunrise Mapambazuko (RSM), une association de la minorité Lesbienne, Gay, Bisexuelle et Transgenre (LGBTI), se plaint de la discrimination dont ils sont victimes de la part de la société.

« La société nous rejette suite à notre orientation sexuelle. Nos familles nous rejettent, les églises ne veulent pas de nous, les hôpitaux refusent de nous soigner et les policiers nous tracassent. La société nous prend pour des démons, des sorciers et les gens disent que nous sommes une abomination pour le pays et pourtant nous sommes nés comme ça. » a-t-il dit.

Il s’est ainsi exprimé lors d’une journée de Plaidoyer sur l’inclusion et la participation des personnes LGBTI aux avantages des Objectifs de Développement Durable (ODD) organisée par Action pour la Lutte Contre l’injustice Sociale (ALCIS) et RSM ce 22 mai à l’hôtel Mont Kahuzi de Bukavu.

Selon les organisateurs, cette manifestation s’inscrit dans le cadre de la protection contre les crimes de haine et le renforcement de l’accès à la justice parmi les personnes LGBTI à Bukavu et Uvira et se réalise avec l’appui financier de la coopération Suisse.

« Nous avons organisé cette journée de Plaidoyer suite à la prédominance des discriminations, des actes de haine et violences homophobes que subissent au quotidien la communauté LGBTI et aucune mesure de protection n’est envisagée par rapport aux détenteurs du pouvoir et de la justice » a déclaré Alphonse Mihigo coordinateur exécutif d’ ALCIS.

Lire aussi: http://www.laprunellerdc.info/2018/05/17/sud-kivu-les-minorites-sexuelles-plaident-pour-plus-de-protection-de-la-part-de-letat/

A propos des tracasseries dont sont victimes les LGBTI de la part de la police, le Major Mugeni commandant ville de la Police Nationale Congolaise a promis de transmettre les doléances de cette communauté auprès de l’inspecteur provincial de la police afin que des mesures soient prises et que ces tracasseries cessent.

Lire encore: http://www.laprunellerdc.info/2018/05/17/les-parents-nous-voient-comme-des-diables-des-gens-a-ecarter-de-la-societe-temoignent-les-lgbt/

« Aucun ordre n’a été donné aux policiers pour arrêter ou tracasser les LGBTI » a-t-il indiqué tout en rappelant que la loi puni tout acte sexuel dans un lieu public.

Solange Minani

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )