«Jeunes Congolais, refusez de servir de trépieds ou de marchepieds à ces vieux acteurs politiques» (Bienvenu Karhakubwa)

C’est un appel qui ressort de la déclaration du coordonnateur national de la campagne du rajeunissement (jeunes) et renouvellement ( figures nouvelles) de la classe politique en RDC, Bienvenu Karhakubwa, lors du lancement de cette campagne qui a et continue à toucher toutes les provinces du pays, reprise dans une vidéo qui circule sur la toile au lendemain de la nomination du premier ministre Sylvestre Ilunga par le président Félix Tshisekedi.

Une vidéo tirée de cette conférence qui appelle les jeunes congolais à refuser d’être utilisés comme des acteurs de couloir dans un pays qui a particulièrement besoin de l’énergie de la jeunesse dans les institutions pour booster son émergence. Cette jeunesse pourtant active et instruite mais prix en otage par des vieux véreux politiciens qui ont une grande expérience d’avoir plongé le pays dans la ruine, rappelait le chercheur Bienvenu Karhakubwa.

«Il n’est pas compréhensible et acceptable aujourd’hui de nous remettre à la tête de l’exécutif national des gens très fatigués avec un passé très sombre ayant contribué à jeter le pays dans la ruine, et nous attendre au changement pour laquelle nous nous sommes beaucoup battus », a clamé ce mardi 21 mai un jeune leader de Bukavu, apparemment très  déçu de la nomination du premier ministre Ilunga par le chef de l’État Félix Tshisekedi sur recommandation du président honoraire Joseph Kabila. 

Un autre acteur de la Société Civile averti que ce double sentiment de déception et de révolte de la jeunesse risque de replonger le pays dans une crise plus profonde si aucune amélioration de Gouvernance n’est vécue avec les nouvelles autorités et surtout si les jeunes et des figures nouvelles ne sont pas promus dans la gestion de la chose publique, notamment au sein des gouvernements national et provinciaux.

Aujourd’hui l’espoir passe par le renouvellement et le rajeunissement pour redorer l’image de la RDC, à en croire les tenants du renouvellement et rajeunissement qui ne cessent de mobiliser pour l’accès des jeunes et de figures nouvelles compétents intègres pour une gestion orthodoxe de la chose publique.

« Nous ne comprenons pas pourquoi Joseph Kabila peut recommander une telle personne chargée de son  passé et son âge, est-il le meilleur de tous ces hommes? C’est que le président honoraire n’a tiré aucune leçon de son passé récent. Mais surtout pourquoi le président Félix Tshisekedi qui est lui produit du renouveau peut accepter de mette de telles gens dans le gouvernement qu’il veut être un gouvernement au service du peuple, serait-il un signe d’incapacité de faire face à la pression ou le renoncement du combat du changement qu’il incarne ?», se demandent plusieurs jeunes dans des messages sur les réseaux sociaux.

«Mais l’actuel premier ministre congolais est bel et bien le prof Sylvestre Ilunga Ilunkamba attendons le juger par les actes, l’homme étant un être changeant» véhicule une autre opinion qui pense n’a pas d’importance actuellement. Autant de réactions dans l’opinion publique congolaise.

Pour Bienvenu Karhakubwa, la nomination du premier ministre Ilunga Ilunkamba est une  «véritable injure » contre la campagne du rajeunissement et renouvellement.  C’est une réponse que les nouvelles autorités du pays donnent à cette campagne, dit-on de ce côté-là.  Les jeunes et tous ceux qui veulent voir le changement positif dans ce pays doivent se préparer pour de grandes actions citoyennes, appelle le chercheur.  

«La campagne de rajeunissement et renouvellement prône la multiplication des jeunes  (âge et état d’esprit à la fois) et des figures nouvelles (quel que soit leur âge) compétents et intègres dans les institutions du pays à tous les niveaux pour son relèvement et  l’amélioration de sa gouvernance. Le pays se retrouve dans une situation exceptionnelle de dégradation qui nécessite  des outres neuves pour changer la donne. Les vieilles outres ne sauront porter du vin nouveau nécessaire pour le changement attendu et voulu par tous. Les autorités du pays devront bien comprendre cela »,  nous a laissé entendre le coordonnateur national de la campagne du renouvellement et rajeunissement de la classe politique joint par notre rédaction qui visualisait sa vidéo.

Pour rappel, le chef de l’État Congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a nommé le 20 mai dernier monsieur Sylvestre Ilunga Ilunkamba comme premier ministre après son élection depuis décembre 2018. Un nom proposé par le chef de file du Front Commun pour le Congo (FCC) l’ancien président Joseph Kabila. Cette réaction a été fortement critiquée dans les milieux des jeunes mais d’autres estiment qu’il faut l’attendre au travail.

Jean-Luc M.

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )