ActualitéSantéSociétéUncategorized

Sud-Kivu : Pas de tabou à l’hygiène menstruelle

Parler de la menstruation en publique pose encore problème pour certaines personnes et dans certaines familles. Pourtant, cela devrait être un sentiment de jouissance à toute la communauté, et plus particulièrement à la gente féminine. Il est temps d’en parler sans le moindre gène, appelle le docteur gynécologue et obstétricien, Jean-Yves Balungu Baderha. Il s’est exprimé en marge de la journée mondiale de l’hygiène menstruelle célébrée le 28 mai de chaque année.

Dans son speech, Jean-Yves Baderha, gynécologue et obstétricien à la Clinique Saint Luc de Bukavu, dans la commune d’Ibanda, en Province du Sud-Kivu insiste sur l’hygiène menstruelle des femmes. Elle doit nécessairement être bien faite et avec beaucoup de délicatesses  par rapport aux manipulations qu’il faudrait éviter pendant cette période.

Dans cette situation, une recommandation spéciale au sexe féminin est de pratiquer des bains externes et non internes, et pour celles utilisant des tampons vaginales, se rassurer de son emplacement après les bains.

A la question de l’écoulement du sang après l’accouchement, le gynécologue  rappel qu’au-delà de 4 ou 5 jours, cela devient anormal. « 

Lorsqu’une femme saigne abondamment, il est impérieux de se rassurer qu’il n’y a pas de restes au niveau utérin liés soit à un petit morceau de placenta resté, soit à un petit morceau de membrane.  Si l’on exclut toutes ces lésions ou toutes ces anomalies, l’on peut alors se dire qu’il y aurait probablement une perturbation qui peut être hormonale et liée à la fente ou à la perte des hormones de grossesse après l’accouchement ». S’il y a persistance, dit-il, « Il faut une consultation auprès de son gynécologue afin d’effectuer un état de lieu pour arrêter ces hémorragies».

Absence des règles chez une jeune fille

Dans ces conditions, le Gynécologue Jean-Yves insiste aux stades liés aux caractères sexuels développés ou carrément à des causes « idiopathiques ». Au-delà de 16 ans,  il est possible qu’il y ait des organes qui ne soient pas bien développés dans le corps maternel de la fille, dit-il.

Il se pourrait qu’une anomalie de l’utérus soit intervenue, une malformation du vagin ou encore ceux des ovaires. Aussi, faudrait-il, voir au niveau cérébral, s’il y a des soucis au niveau de la production des hormones qui normalement réagissent en périphérie de l’utérus ou des ovaires, poursuit-il.

Les parents face aux premières menstruations de leur fille

Les premières règles pour ma première fille de 13 ans ont été pour moi un sentiment de grande satisfaction. Ces phrases sont de Rosine Cikuru, vendeuse de la braise au marché dit « Feu vert », en commune d’Ibanda, Ville de Bukavu.

« Lorsque ma fille a vu sa jupe blanche remplie de sang, elle a paniqué, elle a crié haut et fort dans la maison qu’elle venait de se blesser. J’étais présente ce jour. Je lui ai expliqué avec émotion et affection le pourquoi de  ce changement brusque dans son organisme tout en lui montrant que c’est une situation tout à fait normale, et que le contraire plus tard serait une anomalie » explique-t-elle.

Elle explique que son rôle a été de lui montrer le comportement à adopter désormais pour éviter des grossesses précoces et non désirées et les soins nécessaires quant à ce.

« Je n’ai pas oublié de rassurer ma fille Sarafina qu’elle ne doit pas en faire un sujet de honte ni de tabou, plutôt se féliciter de gagner le grand lot ».

Le 28 mai de chaque année

Pour rappel, le 28 mai de chaque année, le monde entier commémore la journée Mondiale de l’hygiène menstruelle. Celle-ci met un accent particulier sur le silence qui entoure ce changement brusque du corps, de mythes et de tabous, en font l’objet d’une stigmatisation.

Anne Mushigo

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer